vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLa Résistance iranienne appelle à sauver la vie de Hojjat Zamani en...

La Résistance iranienne appelle à sauver la vie de Hojjat Zamani en Iran

La Résistance iranienne appelle à sauver la vie de Hojjat Zamani en IranCNRI – Face aux crises internes et internationales, le régime des mollahs a intensifié les pressions et les tortures contre les prisonniers politiques, y compris les prisonniers Moudjahidine.

Des informations venant d’Iran font état de la disparition de plusieurs prisonniers politiques Moudjahidine, y compris Hojjat Zamani, ces dernières semaines et de l’absence d’information crédible à leur sujet. 

 

Des prisonniers Moudjahidine ont également été transférés à Téhéran depuis des prisons de province pour les forcer sous la torture à se repentir à la télévision et dénoncer l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran.

Les bourreaux du régime dans la prison de Gohar Dacht de la ville de Karadj (ouest de Téhéran), y compris le directeur de la prison, Hadj Kazem, se sont vantés devant les prisonniers de transferts suspects ces derniers jours, disant que Hojjat Zamani avait été pendu et ont menacé de pendre les autres prisonniers aussi.

Le 12 février, les demandes de la famille de Zamani auprès des autorités de la prison sont restées vaines. On leur a dit d’aller au Parquet de Téhéran.  Les agents du régime avaient exercé des pressions le 5 février sur M. Zamani pour qu’il appelle à la clémence, ce que, selon les informations, il aurait refusé.

Membre de l’OMPI, Zamani, 31 ans, a été emprisonné en 2001. Ces cinq dernières années, le régime a fait pression sur lui et l’a torturé, pour lui briser le moral. En plusieurs occasions, il a été transféré dans la section des criminels de droit de commun. M. Zamani a mené de nombreuses grèves de la faim en 2004 et 2005 et a appelé à l’examen des conditions dans les prisons notoires du régime et à des enquêtes sur les vastes violations des droits de l’homme en Iran.  

La Résistance iranienne appelle le Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Secrétaire général de l’ONU, le Haut Commissaire de l’ONU pour les Droits de l’Homme et toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme de mener une enquête sur les circonstances d’emprisonnement de M. Zamani et son sort après cinq ans d’incarcération.

Elle exhorte aussi les défenseurs des droits de l’homme à travers le monde à condamner le régime iranien et à intervenir pour sauver la vie des prisonniers politiques en Iran menacés d’exécution.

Le Conseil de sécurité doit examiner le bilan des graves violations des droits de l’homme du régime des mollahs, notamment 120.000 exécutions politiques, ainsi que les attentats terroristes à l’étranger. Les dirigeants de la dictature religieuse et terroriste au pouvoir en Iran doivent être traduits devant un tribunal international pour leurs crimes contre le peuple iranien
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 février 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe