lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : « L’énorme soutien dont bénéficie l’OMPI parmi les Iraniens »...

Iran : « L’énorme soutien dont bénéficie l’OMPI parmi les Iraniens » (Lord Russel-Johnston)

Iran : « L’énorme soutien dont bénéficie l’OMPI parmi les Iraniens » (Lord Russel-Johnston)CNRI – Le 9 février dernier, la Chambre des Lords se penchait sur la politique iranienne de Londres et particulièrement sur la nécessité de retirer les Moudjahidine du peuple d’Iran, la principale opposition au régime intégriste de Thééran, de la liste noire de l’Union Européenne. Voici l’intervention de Lord Russell-Johnston, ancine président de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe :

Messieurs, comme beaucoup d’autres, je remercie le noble Lord Hurd pour avoir permis que ce débat ait lieu. Le moment est particulièrement opportun en raison de la menace nucléaire. Il l’a abordé d’un ton sombre comme il a été dit, mais directement et clairement, et je ne n’ai rien à ajouter de plus à ses remarques.

Le noble Lord Hannay a dit que nous devrions nous rendre compte de la façon dont les Iraniens nous voient, étant donné l’ingérence dont nous sommes responsables. Je ne désapprouve pas cette idée mais c’est une grave erreur de considérer le gouvernement en Iran comme étant fidèlement représentatif de l’opinion iranienne. Nous avons affaire à un pays où les personnes qui épousent une vision intégriste de l’islam, qui rejettent tous les principes de la démocratie libérale, exercent un contrôle répressif. La noble baronne Lady Gould a décrit les conséquences sur les droits humains, particulièrement pour les droits des femmes. Je n’ai nul besoin de les répéter, mais un court paragraphe tiré de Foreign Affairs de ce mois-ci résume très bien la situation et montre qu’il n’y a pas eu d’évolution. Voici ce qu’il dit :

« A la suite de la révolution de 1979, le nouveau gouvernement d’Iran a rapidement suspendu la progression du droit de la famille dans le pays, rejeté les juges femmes et fermement mis en vigueur le port du hidjab. En quelques mois, les lois de la charia ont fait baisser l’âge du mariage à neuf ans… »

Je répète, neuf…

« autorisé la polygamie, donné aux pères le droit de décider qui leurs filles doivent épouser, autorisé le divorce unilatéral pour les hommes mais pas pour les femmes et donné aux pères la garde exclusive des enfants en cas de divorce… »

Excellente base judiciaire pour construire un pays.

Le noble Lord Temple-Morris a beaucoup plus d’expérience en la matière, mais je ne vois pas comment nous pourrions avoir un dialogue efficace avec un tel régime. Tout ce que nous pouvons faire est de soutenir les Iraniens, peut-être la majorité de sa jeune population, qui désirent une société ouverte et juste.

Comme l’a dit le précédent orateur, cette tâche a été entreprise par le Conseil national de la Résistance iranienne, qui est une large coalition et qui est publiquement et clairement engagée pour un Iran démocratique avec une liberté religieuse totale reposant sur des bases de laïcité et de droits humains. J’ai été témoin de l’énorme soutien dont bénéficie le groupe parmi les Iraniens vivant en Europe et à Bruxelles où ils étaient environ 35 000. Le service en persan de la BBC n’en a pas parlé, ce qui lui a valu d’être accusé par le Conseil de parti pris marqué. Ce n’est pas une question de parti pris de la part de la BBC, car il n’y a aucune plainte à propos du service en arabe ou du service international, uniquement pour le service en persan.

Le noble Lord Hurd a suggéré que les Iraniens en-dehors du pays n’avaient qu’une influence limitée. Avec tout le respect que je lui dois, je me permets d’en douter. Mme Rajavi est généralement très bien vue en Iran où l’on admire son courage, sa ténacité et ses objectifs. Ses émissions ont un impact énorme dans le pays. A un moment, j’ai cru que peut-être le ministère des Affaires étrangères suivrait cette voie. Je vous remets en mémoire, nobles Lords, le jour où feu Robin Cook a parlé de son souhait d’une politique étrangère éthique. Les mandarins du Foreign office se sont rapidement débarrassés de cette idée mais elle reste dans l’esprit de beaucoup. Le dernier ministre des Affaires étrangères, Jack Straw, a reconnu à la BBC la semaine dernière qu’il avait accepté de proscrire l’OMPI en tant qu’organisation terroriste suite à une conversation avec le ministre des Affaires étrangères de l’Iran. On pense généralement que cette politique a fait partie de la vaine tentative de l’Union Européenne de persuader le régime théocratique d’abandonner sa politique nucléaire.

Mardi matin, avant-hier, j’étais au Luxembourg à la Cour européenne de justice lorsque l’affaire de la définition de l’OMPI en tant que terroristes a été entendue. Le noble Lord Waddington l’a clairement exposée, je n’ai donc nul besoin de répéter ce qu’il a dit, si ce n’est que je suis d’accord avec lui. Lors de l’audience, il a été clairement exposé que c’était arrivé en raison de la pression britannique. La Grande-Bretagne était directement représentée. Il y avait un avocat pour le Conseil Européen et une avocate représentant le Royaume-Uni. Elle a insinué que d’autres États membres étaient d’accord avec la Grande-Bretagne mais a refusé de dire de quels États il s’agissait, bien qu’elle ait dit que si on le lui avait demandé plus tôt, elle aurait été disposée à donner cette information. Cela parait plutôt étonnant. Elle a affirmé qu’il y avait des enquêtes régulières à ce sujet. Quand la dernière a-t-elle eu lieu ? Quand la prochaine est-elle prévue ? Finalement, elle n’a produit aucune justification pour la classification de l’OMPI ; sans doute cela remonte-t-il à l’époque où ils agissaient comme des insurgés contre le régime. Ils étaient sans nul doute engagés dans des hostilités à ce moment là.

Le gouvernement doit changer sa position. Je sais à quel point il est difficile pour un gouvernement d’admettre qu’il a eu tort. Je comprends son souhait de persuader le régime d’abandonner ses ambitions nucléaires. Mais cependant, le gouvernement doit reconnaître que sa politique est mauvaise et que la bonne chose à faire est de soutenir franchement les Iraniens qui aspirent à la démocratie.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe