lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: traité belgo-iranienl'Iran utilise le terrorisme d'Etat dans la panoplie de ses moyens de...

l’Iran utilise le terrorisme d’Etat dans la panoplie de ses moyens de contrainte

l'Iran utilise le terrorisme d'Etat dans la panoplie de ses moyens de contrainte

Dans une lettre au Premier Ministre belge, M. Yves Bonnet, préfet de région honoraire, ancien député, ancien directeur de la surveillance du territoire appelle la Belgique à refuser le transfèrement de terroristes vers l’Iran.

Voici la lettre d’Yves Bonnet.

Monsieur le Premier Ministre,

Il n’entre pas dans mes habitudes d’interférer dans les affaires d’un pays étranger, a fortiori d’un pays ami, a fortiori de la Belgique avec laquelle les liens les plus solides prévalent.
Mais il me semble que l’accord que vous prévoyez de soumettre à votre Parlement relatif au transfert réciproque de détenus régulièrement condamnés fait bon marché de deux éléments essentiels qu’en ma double qualité d’ancien patron du contre-espionnage français et de député français je ne peux pas ne pas relever:

1. étendre cet accord aux condamnés pour terrorisme ne me paraît pas pertinent en ce que la détention dans le pays même où a été commis ou projeté un ou plusieurs attentats s’impose à l’évidence

2. L’observation vaut plus encore dans la mesure où l’Iran utilise le terrorisme d’Etat dans la panoplie de ses moyens de contrainte, mainte fois dénoncée par les institutions internationales et qu’aucune personne de bonne foi ne peut nier.

La conjonction de ces deux observations conduit à absoudre de toute condamnation les individus qui commettraient des actes de terrorisme en territoire étranger. Je vous rappelle en effet que sont terroristes les actes commis à l’étranger par les services d’un Etat et/ou les actes de violence commis à l’encontre de nationaux sur le territoire national.

Cette définition que notre service a retenue comme pertinente préserve les intérêts de toutes les parties en évitant de faire bénéficier les condamnés d’un « privilège  » de détention.

Je vous remercie de votre attention et vous assure, Monsieur le Premier Ministre, de ma haute considération

Yves Bonnet

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe