vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsSeulement cinq minutes pour la défense en Cour d’appel pour trois activistes...

Seulement cinq minutes pour la défense en Cour d’appel pour trois activistes des réseaux sociaux

Seulement cinq minutes pour la défense en Cour d’appel pour trois activistes des réseaux sociaux

CNRI – Le procès de trois activistes de Telegram a eu lieu le mercredi 2 août 2017 à la Cour d’appel de Téhéran, procès pendant lequel la défense n’a eu que cinq minutes de parole. Ces trois activistes ont été arrêtés en septembre 2016 et chacun d’entre eux a été condamné à 12 ans d’emprisonnement pour leurs activités sur les réseaux sociaux contre la dictature islamiste au pouvoir en Iran.

Mohammad Mohajer, Alireza Tavakoli et Mohammad Mehdi Zamanzadeh, tous nés en 1994, ont été condamnés à un total de 36 ans d’emprisonnement par la branche 15 de la Cour révolutionnaire de Téhéran présidée par le juge tristement célèbre Abolqasem Salavati.

La Cour d’appel s’est réunie le 2 août après qu’ils se soient opposés au verdict de la Cour révolutionnaire. Pendant le procès, qui n’a duré que cinq minutes, le juge Badaii a déclaré aux trois accusés et à leurs avocats qu’ils devraient écrire leur défense et l’envoyer à la Cour.

Selon les rapports, le juge n’a pas permis aux avocats des prévenus de s’exprimer, et il a également déclaré aux trois accusés pendant le procès : « Vous êtes des apostats et des contre-révolutionnaires, je me demande pourquoi vous n’avez toujours pas été exécutés ! »

Mohammad Mohajer a été transféré à la prison d’Évine le 16 octobre 2016, après un mois à l’interrogatoire. Alireza Tavakoli a été arrêté le 2 août 2016 et transféré dans la section 8 de la prison d’Évine après six mois d’interrogatoire. Mohammad Mehdi Zamanzadeh a été transféré le 24 septembre 2016 dans la section 8 de la prison d’Évine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe