mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: FemmesLes agents répressifs empêchent les femmes de faire du vélo en Iran

Les agents répressifs empêchent les femmes de faire du vélo en Iran

Les agents répressifs empêchent les femmes de faire du vélo en Iran

CNRI – Les femmes qui font du vélo en Iran, font face à la répression des agents en civils du régime des mollahs. A Marivan (à l’ouest de l’Iran) les agents patrouillent autour du lac Zaribar et de ses entrées pour empêcher les femmes et les filles de faire du vélo.

Les témoins ont rapporté le 29 juillet que des agents répressifs ont saisi plusieurs vélos et ont exigé des engagements écrits aux contrevenants pour ne plus entrer dans la zone de Zaribar à vélo. « Faire du vélo en public est interdit pour les femmes, » leur ont signifié les agents iraniens.

Ces dernières années, les autorités islamistes ont renforcé l’interdiction pour les femmes de faire du vélo en public.

L’Imam de la prière du vendredi dans la ville de Marivan, a déclaré le 28 juillet 2016 : « Faire du vélo en public est un pêché pour les femmes. Les responsables des départements pour les sports doivent fournir des espaces fermés adéquats pour les femmes. » Ainsi, un endroit appelé « le parc des femmes » a été dédié aux femmes pour faire du vélo.

Les militantes des droits des femmes y voient un plan pour marginaliser et humilier les femmes et les priver de leurs droits fondamentaux.

Ali Khamenei, le Guide suprême du régime des mollahs en Iran, a publié une fatwa obscène pour interdire aux les femmes de faire du vélo en publique. Il a justifié sa décision en affirmant que « la pratique de la bicyclette en publique par les femmes devant les yeux des hommes (en dehors de la famille) doit cesser, car cela attire l’attention des hommes. Ce qui est généralement source de corruption pour la société et contraire à la chasteté des femmes ». (les médias du régime, le 10 septembre 2016)

Une semaine avant cette fatwa, Khamenei avait également déclaré à propos du « rôle de la femme », lors d’une intervention sur « la direction et la politique générale de l’Etat et la politique familiale » : « Le rôle et la mission des femmes c’est d’être mère et de s’occuper du foyer ». (Le site du Guide suprême, Ali Khamenei, le 3 septembre).

Cette fatwa et les déclarations risibles du dictateur iranien, qui illustrent bien la nature profondément intégriste des mollahs au pouvoir en Iran, ne suscite que la risée et l’indignation parmi la population et en particulier les femmes. Les Iraniennes éprises de liberté sont aujourd’hui en première ligne du mouvement pour le changement de régime vers la démocratie en Iran et pour la fin de la dictature religieuse et misogyne.