vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireRadjavi: L`Iran annule une rencontre sur le nucléaire avec l`UE

Radjavi: L`Iran annule une rencontre sur le nucléaire avec l`UE

Radjavi: L`Iran annule une rencontre sur le nucléaire avec l`UEpar Parisa Hefezi et Paul Taylor

Reuters, BRUXELLES – Apparemment agacé par la visite simultanée au parlement européen d’un opposant en exil, l’Iran a abruptement reporté la rencontre prévue avec l’Union européenne, au grand dam de celle-ci.

Javier Solana, porte-parole de la diplomatie européenne, devait s’entretenir à Bruxelles avec le principal négociateur iranien dans la crise du nucléaire, Ali Larijani.

"Aucune réunion n’aura lieu aujourd’hui entre Larijani et Solana", a dit à l’agence iranienne Irna Manouchehr Mottaki, ministre iranien des Affaires étrangères, sans fournir de détails.

Un diplomate européen a noté pourtant que les Iraniens ont parlé de la coïncidence entre la visite de Larijani et celle à Strasbourg de Maryam Radjavi, chef du Conseil national de la résistance de  l’Iran, considéré par Téhéran comme une organisation terroriste.

Interrogé sur la raison du report, un responsable iranien a dit à Reuters que la visite de Radjavi aurait pu avoir un effet négatif sur la rencontre entre Solana et Larijani.
SOLANA "SURPRIS"

L’initiative iranienne a provoqué en retour l’agacement des dirigeants européens.
"J’ai été surpris d’apprendre qu’Ali Larijani (…) avait décidé à la dernière minute de reporter sa visite convenue en commun pour aujourd’hui à Bruxelles", a déclaré Solana dans un communiqué, après un entretien téléphonique avec ce dernier.

Solana a assuré qu’il verrait jeudi Larijani, secrétaire du Conseil de la sécurité nationale iranien, ainsi que le 11 juillet.

Il a souligné que les puissances occidentales exigeaient une réponse rapide de  Téhéran aux mesures incitatives qui lui ont été proposées par les puissances occidentales pour mettre fin à la crise du nucléaire.

"J’ai précisé aux Iraniens et à M. Larijani que nous voulons procéder rapidement à l’examen des propositions que je lui ai transmises le mois dernier", a-t-il ajouté.
L’Iran a déjà fait savoir qu’il répondrait au plus tard le 22 août.

Selon des diplomates, les divisions au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les mesures à adopter à l’encontre de Téhéran pourraient affaiblir la chance d’une réponse iranienne à l’offre des Six lors des rencontres à Bruxelles ou avant le sommet du G8 en Russie.

Les Etats Unis soupçonnent l’Iran de vouloir se doter de la bombe atomique, alors que Téhéran affirme que son programme nucléaire est destiné à un usage exclusivement civil.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe