jeudi, janvier 26, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireL'Iran bloque une visite d'inspecteurs de l'ONU à son site d'enrichissement (diplomates)

L’Iran bloque une visite d’inspecteurs de l’ONU à son site d’enrichissement (diplomates)

Agence France Presse – L’Iran a bloqué une visite inopinée des inspecteurs de l’AIEA à son usine souterraine d’enrichissement d’uranium de Natanz (centre) malgré un engagement iranien à les autoriser, apprend-on jeudi de sources diplomatiques.

Téhéran avait refusé en mars une demande de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) d’installer des caméras de surveillance dans les sous-sols de l’usine où sont installées des centrifugeuses pour enrichir l’uranium, mais avait promis en échange d’autoriser fréquemment des visites non annoncées.

Mais une visite le 21 avril des inspecteurs s’est soldée par "un échec complet" et il n’y a pas pu en avoir d’autres, a indiqué à l’AFP un diplomate.

Une visite non déclarée à l’avance "doit intervenir vite, mais les Iraniens n’ont pas fourni les véhicules (…) et n’ont pas laissé les inspecteurs accéder aux salles", et donc à faire un décompte des centrifugeuses, selon lui. Deux autres sources ont confirmé cette version.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé des sanctions à l’Iran pour son refus de geler l’enrichissement d’uranium à des fins civiles, mais qui peut déboucher sur l’arme nucléaire.

Des inspecteurs ont pu cependant effectuer des visites classiques à Natanz, selon ces sources.

L’AIEA, une agence technique de l’ONU, et la représentation de l’Iran à Vienne n’ont pas fait de commentaires.

L’Iran a déjà installé six cascades de 164 centrifugeuses à Natanz, selon des sources diplomatiques, et a annoncé sa volonté de faire tourner 3.000 de ces machines.

On a eu connaissance de ces nouvelles frictions en marge d’une conférence à Vienne pour préparer le réexamen du Traité de non-prolifération (TNP) de 1970, où l’Iran avait finalement accepté mardi un compromis verbal pour débloquer les travaux.

Cette réunion de deux semaines, qui s’achève ce vendredi, devait permettre une discussion internationale sur les règles empêchant l’acquisition de l’arme nucléaire.

Elle a été notamment le thétre d’affrontements entre les Iraniens et les puissances occidentales détentrices de l’arme atomique.

Le programme nucléaire iranien ne respecte pas à ce stade "les conditions fixées" dans le TNP pour accéder à l’énergie nucléaire pacifique, a ainsi estimé jeudi l’ambassadeur français Jean-François Dobelle, en faisant référence à des activités cachées de l’Iran dans le passé et à une coopération insuffisante avec l’AIEA.

Au cours de la réunion, les pays arabes et non-alignés ont par ailleurs critiqué une nouvelle fois Israël pour avoir développé l’arme atomique et pour son refus d’adhérer au TNP.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe