lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLa peine de mort confirmée pour une jeune peintre en Iran

La peine de mort confirmée pour une jeune peintre en Iran

AKI – Un groupe iranien des droits de l’homme a déclaré le 2 février qu’une cour d’appel de Téhéran avait maintenu la peine de mort de Delara Darabi, 20 ans, accusée d’avoir tué son cousin il y a trois ans alors qu’elle était mineure.

Le 22 janvier, la mère de Delara avait déclaré au quotidien téhéranais Etemad que sa fille avait essayé de se suicider dans la prison d’Evine de la capitale où elle est détenue.

Des dizaines de pétitions ont été lancées dans le monde depuis que l’histoire de Delara a attiré l’attention des medias internationaux après qu’un journaliste qui suivait son dossier ait organisé une exposition des peintures que Delara a faites en prison. Délara dément avoir tué son cousin.

L’exposition de ses tableaux, intitulée « prisonnière des couleurs » avait été organisée par la journaliste Assieh Amini en octobre dernier à la galerie Golestan de Téhéran.

Un tribunal pour mineurs avait condamné la jeune femme à la peine capitale pour avoir poignardé son cousin de 17 ans avec l’aide d’un jeune homme de 21 ans qui lui, a été condamné à dix ans de prison. L’avocat de Delara, Abdolsamad Khorramchahi, a plaidé l’innocence lors du premier procès et de deux appels, en vain.

Delara est une des 24 jeunes qui attendent d’être exécutés pour un délit commis quand ils étaient mineurs.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe