mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran: Paris demande la suspension des activités nucléaires sensibles

Iran: Paris demande la suspension des activités nucléaires sensibles

Agence France Presse – Paris a indiqué jeudi avoir "pris note" du rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur le nucléaire iranien, et appelé une nouvelle fois Téhéran à suspendre ses activités nucléaires sensibles.

"Nous avons pris note de ce rapport, nous l’étudierons attentivement et réagirons à l’issue de cet examen", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, interrogé par l’AFP.

L’AIEA a estimé dans son rapport publié jeudi que l’Iran a fait des "progrès substantiels" pour révéler la nature et l’étendue de son programme nucléaire controversé mais que cela restait insuffisant.

Le porte-parole français a rappelé les demandes formulées par la communauté internationale pour s’assurer que ce programme, officiellement civil, ne conduise pas l’Iran à se doter de l’arme atomique.

"Nous appelons l’Iran à répondre sans délai à l’ensemble des demandes de la communauté internationale", a-t-il réaffirmé.

Cela signifie pour l’Iran "une réponse complète aux questions sur ses activités passées et présentes" ainsi que la "mise en oeuvre du protocole additionnel" de l’AIEA permettant des contrôles renforcés et des "mesures de transparence demandées par l’AIEA".

Paris réclame aussi la "pleine suspension de ses activités nucléaires sensibles" par la république islamique, a-t-il dit en référence notamment à l’enrichissement de l’uranium, qui peut avoir une finalité civile comme militaire.

Concernant de possibles nouvelles sanctions de l’ONU contre Téhéran dans ce dossier, le porte-parole s’est borné à rappeler la procédure adoptée le 28 septembre dernier à New York par les ministres des Affaires étrangères des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne), plus l’Allemagne.

Ces ministres ont décidé qu’une troisième résolution de sanctions serait soumise à l’approbation du Conseil de sécurité si les rapport de M. Mohamed ElBaradei, le directeur général de l’AIEA, et Javier Solana, le diplomate en chef de l’Union européenne qui représente le groupe des six dans les négociations avec l’Iran, "ne faisaient pas état d’un résultat positif de leurs efforts".

Après le rapport de l’AIEA publié jeudi, "nous attendons le rapport que fera prochainement M. Solana sur les résultats de ses rencontres avec les négociateurs iraniens", a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis ont de leur côté annoncé jeudi, au vu du rapport de l’AIEA, qu’ils demanderaient au Conseil de sécurité de l’ONU de nouvelles sanctions contre l’Iran .

Le principal négociateur du programme nucléaire iranien, Saïd Jalili, a à l’inverse jugé que ce rapport enlevait toute légitimité à l’étude de son cas par le Conseil de sécurité de l’ONU.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe