mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran: la Résistance iranienne déclare que l’ONU est passée à côté des...

Iran: la Résistance iranienne déclare que l’ONU est passée à côté des sites nucléaires en Iran

ImageCNRI, VIENNE, 24 novembre – « Mercredi, un groupe de résistance iranien a déclaré que les inspecteurs nucléaires des Nations Unies ont été « promenés » lors de leur inspection du site paramilitaire de Parchine en Iran et qu’ils sont passés à côté du site où ont lieu les activités d’enrichissement d’uranium », d’après une dépêche de l’AFP sur une conférence de presse du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) qui s’est tenue à Vienne mercredi.

Les inspecteurs de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) basée à Vienne ont vu « des bâtiments éloignés du site de tests nucléaires et d’enrichissement », a affirmé Ali Safavi, membre du CNRI, aux journalistes.
La porte-parole de l’AIEA, Melissa Fleming, a déclaré à l’AFP : « Nous savons où nous voulons aller ». Fleming a assuré que chaque fois que le CNRI « soulevait un problème, nous le lisons, le prenons en compte et faisons tout ce qui est nécessaire ».
Le CNRI s’est exprimé à maintes reprises à propos du programme nucléaire de l’Iran, dont la divulgation en 2002 de la présence d’une usine d’enrichissement à centrifugeuse à Natanz qui a provoqué l’enquête actuelle de l’AIEA, a dit l’AFP.
Washington qui accuse l’Iran de développer secrètement des armes nucléaires, pense que les Iraniens testent probablement des charges hautement explosives à Parchine, à 30 kilomètres au sud de Téhéran, afin de tester des bombes contenant de la matière fissile. Si les Iraniens faisaient cela sans métaux radioactifs, il n’y aurait aucune matière nucléaire.
Cependant, selon l’AFP, Safavi a affirmé qu’il y avait une activité nucléaire à Parchine, dans un secteur situé à seulement cinq kilomètres au sud de la zone que l’AIEA a inspectée et isolé par un terrain vallonné. Il a déclaré que Parchine était composé de « 12 sections différentes » et « la section que l’AIEA a visitée récemment fait partie de la section 10 de Parchine et des systèmes de défense aérienne de l’armée iranienne ».
« Mais… des recherches nucléaires et laser sont en cours dans la section une de Parchine, à l’intérieur d’un tunnel secret », a dit Safavi.
L’uranium enrichi, pouvant constituer un combustible pour des réacteurs nucléaires ou une composante de la bombe atomique, peut être obtenu par des techniques de distillation laser ou centrifuge, chacune d’entre elles ayant fait l’objet de recherches par l’Iran.
Safavi a déclaré que l’enrichissement laser était mené dans le tunnel secret, qui est « renforcé par une couche épaisse de plomb » afin de cacher les traces de radiation.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe