lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireInspection bloquée en Iran: Paris appelle l'AIEA à "tirer les conséquences"

Inspection bloquée en Iran: Paris appelle l’AIEA à « tirer les conséquences »

Agence France Presse – La France a appelé vendredi l’AIEA à "tirer les conséquences" de la décision de l’Iran de bloquer une visite inopinée de ses inspecteurs à son usine souterraine d’enrichissement d’uranium de Natanz.

"Nous attendons de l’AIEA qu’elle évalue la situation nouvelle créée par la décision de l’Iran et qu’elle en tire les conséquences", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jean-Baptiste Mattéi.

"Ces élements, s’ils sont confirmés, s’ajoutent à d’autres mesures restrictives qui avaient été annoncées par l’Iran" et qui "visent toutes à diminuer la coopération de l’Iran avec l’Agence", a poursuivi le porte-parole.

Des sources diplomatiques à Vienne ont déclaré jeudi que l’Iran avait bloqué une visite inopinée des inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique à son usine de Natanz (centre) malgré un engagement iranien à les autoriser.

L’Iran a démenti. "Il n’y a aucun problème avec les visites des inspecteurs", a assuré un responsable de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Ali Asghar Soltaniyeh.
Pour la France, si une visite de l’AIEA a été bloquée, cela n’est "pas compatible avec les exigences de la résolution 1737 par laquelle le Conseil de sécurité a décidé que +l’Iran devra accorder à l’AIEA l’accès et la coopération que celle-ci demande+", a dit M. Mattéi.

Interrogé sur un possible impact sur la rencontre envisagée entre le diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana, et le responsable iranien du dossier, Ali Larijani, le porte-parole français a répondu que "ça ne crée pas un arrière plan ou un contexte très favorable".

Téhéran a refusé en mars une demande de l’AIEA d’installer des caméras de surveillance dans les sous-sols de l’usine où sont installées des centrifugeuses pour enrichir l’uranium, mais avait promis en échange d’autoriser fréquemment des visites non annoncées.
Le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé des sanctions à l’Iran pour son refus de geler l’enrichissement d’uranium à des fins civiles, mais qui peut déboucher sur l’arme nucléaire.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe