dimanche, février 5, 2023

Sang à vendre en Iran

CNRI – Dernièrement, un nouveau commerce lucratif fait fureur à Téhéran. Une nouvelle clinique peu ordinaire, qui offre de l’argent à des adolescents en échange de dons de sang, est en train de se bâtir une fortune dans les quartiers les plus désoeuvrés du sud de la capitale.

Ces donneurs, pour la majorité de jeunes toxicomanes sans emploi, se voient offrir entre dix et quinze mille tomans, ce qui selon le cours actuel du change à Téhéran représente 20 dollars, contre un litre de leur sang.

Pour les futurs donateurs, la condition préalable à cette transaction ou donation, tel que les personnes qui s’adressent à cette clinique la baptisent, est de ne pas être toxicomane.
 
Si le vendeur est un peu malin, il donne une réponse négative à toutes les questions qui lui sont posées, telles qu’à celles lui demandant s’il est toxicomane, s’il fume, s’il a une quelconque maladie du sang, ou encore s’il a récemment fait un don de sang dans ce centre. Il semble que ce sang soit vendu à un prix très élevé sur le marché noir de Téhéran.
 
« Si vous présentez un nouveau donneur, vous recevez une prime de cinq mille tomans en plus de votre rémunération et vous pouvez rapidement devenir vendeur pour la clinique », explique un jeune garçon.