mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireChirac qualifie "d'un peu ambiguë" la réponse de l'Iran sur le nucléaire

Chirac qualifie « d’un peu ambiguë » la réponse de l’Iran sur le nucléaire

Chirac qualifie "d'un peu ambiguë" la réponse de l'Iran sur le nucléaire Agence France Presse – Le président français Jacques Chirac a qualifié vendredi "d’un peu ambiguë" la réponse de l’Iran aux offres des grandes puissances en échange de la suspension des activités nucléaires sensibles.

M. Chirac a indiqué avoir discuté avec la chancelière allemande Angela Merkel de "la réponse" de l’Iran "sur laquelle nous nous interrogeons un peu, car elle est un peu ambiguë (…) notamment sur les modalités de la suspension éventuelle de ses activités sensibles qui ont été demandées par l’ensemble de la communauté internationale".

Mme Merkel a déclaré de son côté, lors d’une conférence de presse commune au siège de la présidence, que "la porte reste ouverte" avec l’Iran, mais la réponse de Téhéran sur son programme nucléaire "ignore des éléments importants".

"Malheureusement, force est de constater que cette réponse ignore des éléments importants, en particulier la suspension de l’enrichissement", a-t-elle dit.

"Nous voulons que l’Iran reconnaisse clairement l’offre qui lui a été faite", ajoutant qu’il est "nécessaire que l’Iran sache saisir toutes les chances" que contient l’offre de la communauté internationale.

Jeudi, la chancelière allemande avait estimé que "l’on ne pouvait pas être satisfait" de la réponse de l’Iran sur le dossier nucléaire.

Téhéran a rejeté la demande des grandes puissances (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne), qui soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l’arme nucléaire, de suspendre son enrichissement d’uranium, lançant un appel à entamer des "négociations sérieuses" sur le sujet.