samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceCampagne de désinformation du régime iranien contre l'OMPI

Campagne de désinformation du régime iranien contre l’OMPI

Campagne de désinformation du régime iranien contre l’OMPILes mollahs conspirent contre les demandeurs d’asile iraniens

CNRI – Le ministère des renseignements du régime des mollahs (VEVAK)  a fabriqué de toutes pièces une fausse information prétendant que ‘quatre membres insatisfaits des Moudjahidine ont réussi à profiter des circonstances pour fuir de la base Achraf et se rendre en Turquie.’

 

Le ministère des renseignements des mollahs a également prétendu que ces quatre individus s’étaient échappés ‘à la veille de la tenue des congrès annuel des Moudjahidine à la base Achraf’. Les sites Internet affiliés au VEVAK ont écrit à ce sujet :  ‘Le 14 août, quatre membres des Moudjahidine nommé Salim Ghafouri, Mohsen Shahmoradi, Alireza Kayghobadi et Fatemeh Javadi ont fui illégalement l’Irak pour entrer en Turquie, où ils ont été arrêtés. A la suite de la coordination entre le ministère de l’Intérieur turc et l’ambassade de la république islamique d’Iran à Ankara, le 21 août, ils ont été tous les quatre remis au régime iranien. »

A ce sujet, l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran a annoncé qu’aucune personne répondant à ces noms n’a fait partie de ses membres et les allégations du VEVAK sur ces individus ayant fui Achraf sont totalement fausses et montée de toutes pièces. Il est possible que le régime et ses agents aient délibérément cherché à lier des demandeurs d’asile portant ces noms à l’OMPI pour les torturer ou les assassiner.

La Résistance iranienne condamne fermement toute extradition de demandeurs d’asile et de réfugiés iraniens comme un crime honteux contre l’humanité et une violation flagrante de la charte des Nations Unies et de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Cela fait la lumière sur le cas de M. Hojjat Zamani, un membre de l’OMPI, qui avait fui les salles de torture du régime et avait secrètement rejoint la Turquie en août 2003, où il avait été arrêté par les autorités turques dans le cadre de la coopération avec les services de sécurité du régime iranien. Il avait ensuite été extradé en Iran. En février 2006, il a été pendu dans un centre de torture à la prison de Gohardacht, dans la ville de Karadj à l’ouest de Téhéran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 août 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe