lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeL'ennemi du régime en Iran dit que Téhéran fabrique des centrifugeuses rapides...

L’ennemi du régime en Iran dit que Téhéran fabrique des centrifugeuses rapides d’uranium

L’ennemi du régime en Iran dit que Téhéran fabrique des centrifugeuses rapides d’uraniumPar Craig S. Smith

The New York Times, Paris — Un groupe d’opposition iranien a déclaré ici, jeudi, que l’Iran avait fabriqué au moins 15 machines avancées d’enrichissement d’uranium pouvant accélérer la production de combustible nucléaire, affirmant que le pays en aura des centaines de plus l’an prochain.

 

Le groupe, le Conseil national de la Résistance iranienne, a donné des informations correctes par le passé. En août 2002, son annonce comme quoi Téhéran poursuivait un programme secret d’enrichissement d’uranium a conduit en partie à l’impasse actuelle sur le programme de développement nucléaire. Mais plusieurs autres révélations du groupe par la suite ont été moins importantes, voire erronées.

L’Iran risque des sanctions possibles des Nations Unies s’il ne cesse d’enrichir de l’uranium avant le 31 août. L’Iran a dit qu’il utiliserait le combustible nucléaire pour produire de l’électricité, mais la communauté internationale craint que ce programme ne cherche à produire du combustible pour des armes nucléaires.

Le Conseil national de la résistance est l’aile politique des Moudjahidine du peuple d’Iran, dont le but est de renverser la république islamique par la force. Le Conseil national a dit jeudi que Téhéran fabriquait des centrifugeuses avancées, de modèle P-2, dans un site secret géré par “Iran Centrifuge Technology Company.” L’Iran enrichit déjà de l’uranium avec des centrifugeuses plus lente, dite P-1, conçues à partir d’un modèle plus ancien.

Un porte-parole de l’Agence internationale de l’énergie atomique, l’unité des Nations Unies qui s’efforce de surveiller le programme de l’Iran, a dit qu’il ne pouvait faire de commentaires dans l’immédiat sur ces informations. Mais il a dit qu’il existait depuis longtemps une inquiétude comme quoi l’Iran développait la centrifugeuse la plus avancée.

L’agence a demandé à plusieurs reprises à l’Iran des informations, mais l’Iran insiste sur le fait qu’il a abandonné ses travaux sur les centrifugeuses P-2 il y a trois ans. Puis, en avril, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a annoncé que Téhéran “menait actuellement des recherches ” sur les P-2 et s’est vanté de pouvoir multiplier par quatre la capacité d’enrichissement de l’Iran.

L’agence a ensuite écrit aux Iraniens pour leur demander des explications. Ils n’ont pas répondu.

Le groupe d’opposition a déclaré jeudi qu’un expert en enrichissement nommé Jafar Mohammadi était à la tête de la production de centrifugeuses, dont le siège serait au troisième étage du n°1 de la 37e rue dans le quartier Youssef Abad de Téhéran. Il a dit que les centrifugeuses étaient assemblées dans trois grands hangars “situés sur une route secondaire à environ trois kilomètres de la Jonction Téhéran-Pars sur l’autoroute Téhéran-Damavand.”

“Selon les informations obtenues par la Résistance iranienne, au moins 15 centrifugeuses P-2 ont été assemblées jusqu’à présent et sont en cours de test”, a dit Mohammad Mohadessine, un porte-parole du groupe, à la conférence de presse ici. Il a indiqué que les renseignements du groupe montrent que l’an prochain l’Iran possèdera “des centaines de centrifugeuses P-2”.

Le gouvernement iranien n’a pas réagi à l’annonce du groupe.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe