mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsAmnesty International: L'Irak n'a pas encore enquêté sur l'assassinat des résidents d'Achraf...

Amnesty International: L’Irak n’a pas encore enquêté sur l’assassinat des résidents d’Achraf en 2009

 CNRI – Dans son récent rapport sur les violations des droits en Irak, Amnesty International a mis en lumière les crimes contre l’humanité commis en juillet 2009 contre le camp d’Achraf où résident 3400 opposants iraniens. Elle souligne que malgré ses promesses, le gouvernement irakien n’a pas mené les enquêtes nécessaires sur la mort de résidents survenus lors de l’attaque des forces irakiennes.

Les 28 et 29 juillet 2009, les forces irakiennes ont attaqué le camp d’Achraf à la demande du régime iranien, où vivent les membres de la principale opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Onze personnes y ont perdu la vie et plus de 500 ont été blessés.

Le rapport d’Amnesty, publié ce 13 septembre, souligne aussi les violations choquantes des droits humains et la torture dans les prisons irakiennes sous le gouvernement de Nouri al-Maliki.

En ce qui concerne la Cité d’Achraf, le rapport dit: « En juillet 2009, le gouvernement a indiqué qu’il avait ouvert une enquête sur le meurtre de six réfugiés iraniens, membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), au camp d’Achraf dans la province de Diyala après un raid du camp mené par les forces de sécurité irakiennes qui avait provoqué un tollé international. En juillet 2010, Amnesty International n’avait pas eu connaissance de cette enquête. Si elle a été menée, les résultats n’ont pas été rendus publics. »

Le rapport poursuit en disant que « l’OMPI est un groupe d’opposition iranien et compte environ 3400 membres qui vivent au camp d’Achraf depuis 1986. Le camp a été sous le contrôle des militaires américains de 2003 à juin 2009. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe