jeudi, décembre 1, 2022
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsLe gouvernement irakien doit stopper immédiatement le blocus médical imposé au camp...

Le gouvernement irakien doit stopper immédiatement le blocus médical imposé au camp Liberty – Vidéo

Il faut lever le blocus médical imposé au camp Liberty afin d’éviter tout nouveau décès parmi les résidents malades dans ce camp, ont affirmé les participants à une conférence au siège de l’ONU à Genève.
L’ONU doit déclarer que le camp Liberty est un camp de réfugiés et doit placer ce camp sous la supervision du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, ont-ils souligné.
Cette conférence a eu lieu le vendredi 20 février au Palais des Nations à Genève et était intitulé : « Le droit d’accès aux soins médicaux ».

A cause du blocus médical imposé au camp Liberty, 24 résidents de ce camp ont déjà perdu la vie et plusieurs autres résidents malades se trouvent dans un état critique.

Les intervenants ont également appelé les gouvernements européens à prendre des mesures immédiates pour assurer la sécurité des opposants iraniens dans le camp Liberty.
Cette conférence était organisée par : « La Fondation Danielle-Mitterrand – France Libertés », « le Parti Radical non violent – Transnational and Transparty », « l’Association internationale pour la défense des droits des femmes » (WHRIA) et « International Educational Development ».

Parmi les orateurs à cette conférence dont le modérateur était Gianfranco Fattorini, il y avait notamment Eric Voruz (député suisse et membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe), Jean-Charles Rielle (député du Grand Conseil de Genève – medecin), Alfred de Zayas (le Rapporteur spécial de l’ONU sur la promotion d’un ordre international démocratique et équitable), Paulo Casaca (ancien membre du parlement européen), Christiane Perregaux (professeur émérite à l’Université de Genève) et Pierre Galand (Président de la Fédération Humaniste Européenne)/
Le camp Liberty situé à proximité de l’aéroport de Bagdad abrite près de 3000 dissidents iraniens, notamment des membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) qui ont vécu en Irak durant trois décennies.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe