lundi, novembre 28, 2022
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsLa contre-manifestation du régime iranien devient un énorme embarras

La contre-manifestation du régime iranien devient un énorme embarras

Soulèvement en Iran – No. 12

 

Les étudiants de l’Université de Téhéran scandent : « Réformistes, Principalistes, Fin de l’histoire »

Des jeunes se heurtent à des agents de l’Etat à Shahre Kord au troisième jour consécutif du soulèvement national

 Au cours du troisième jour du soulèvement national iranien, la tentative du régime théocratique d’organiser une contre-manifestation s’est soldée par un embarras lamentable. À Téhéran, craignant la réaction du peuple en colère, le régime est allé à l’encontre des normes en annulant sa marche et en recourant à un simple rassemblement. Malgré l’utilisation des ressources de l’Etat, ce rassemblement a fait les frais d’une négligence sans précédent et même de nombreux partisans du régime ont refusé d’y prendre part.

Les slogans diffusés lors de la contre-manifestation du régime ont dévoilé la peur absolue des mollahs d’être renversés. Ces slogans incluent : « Les partisans du mouvement vert sont des partisans de Radjavi. »

Les dirigeants de la prière du vendredi ont rappelé à la population les menaces posées par l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI / MEK). Le mollah Alam al-Hoda, membre de l’Assemblée des experts du régime ainsi que le représentant du Guide Suprême des mollahs Ali Khamenei à Machhad, qui ont menacé la population de ne pas se précipiter dans les rues en réponse à un appel lancé par les Moudjahidine qui sont dirigés par une femme, et qu’elle (la population) ne devrait pas devenir des outils de la victoire de l’ennemi.

Une heure après la contre-manifestation ratée, les étudiants de l’université de Téhéran ont lancé leur propre protestation et ont scandé : « Réformistes, Principalistes, Fin de l’histoire », « Seyyed Ali (Khamenei), honte à toi, quitte l’Etat », « Mort au dictateur. »

Des membres des Gardiens de la révolution (pasdaran) et des Basij, en plus d’agents en civil, ont été aperçus prenant la fuite, effrayés. Personne n’a été autorisé à filmer les scènes et les téléphones portables des manifestants ont été confisqués.

Les éléments du régime ont fermé les portes de l’Université de Téhéran et ont empêché les étudiants de quitter le campus. En réponse, les étudiants ont scandé : « Khamenei, honte à toi, quitte le gouvernement », Police d’État, honte à vous, honte à vous », « Nous ne voulons pas d’un État d’oppression, ou de policiers qui agissent comme des agents. »

 

Des unités anti-émeutes à moto, armées de matraques, ont attaqué les étudiants pour disperser la foule, pour ensuite faire face à une forte résistance de la part des étudiants et se retrouver contraints de fuir les lieux.

En dépit du déploiement de forces répressives, les braves habitants de Kermanchah ont continué à se précipiter dans les rues samedi en scandant : « Pas Gaza, pas le Liban, ma vie pour l’Iran. » Les manifestants se sont servis des panneaux de signalisation et des poubelles pour barricader les rues près du prétendu Boulevard de Beheshti.

La manifestation à Shahre-Kord a commencé à l’intersection de la municipalité avec des manifestants scandant « Mort au dictateur ». Des forces répressives entièrement équipées ont été aperçues en train d’attaquer la population. Les jeunes ont affronté des agents de l’État et un certain nombre de manifestants ont été arrêtés. Les forces de sécurité d’État ont été vues déployées dans les rues sous forme de grandes unités pour créer un climat de terreur.

La Résistance iranienne appelle toute la population, en particulier les jeunes insurgés, à être solidaire pour empêcher l’arrestation des manifestants et aider les blessés. La Résistance iranienne appelle également la communauté internationale à prendre des mesures efficaces et urgentes pour la libération des personnes arrêtées.

Le Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne

Le 30 décembre 2017

 

 

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe