vendredi, janvier 27, 2023
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsIran : « Quittez la Syrie, pensez à nous » scandent 2000...

Iran : « Quittez la Syrie, pensez à nous » scandent 2000 manifestants escroquées à Ahwaz – vidéos

Iran : « Quittez la Syrie, pensez à nous » scandent 2000 manifestants escroquées à Ahwaz

Près de deux mille personnes qui ont été escroquées par des institutions financières, affiliées aux gardiens de la révolution (Pasdaran), et d’autres institutions répressives, dont Arman Vahdat, ont poursuivi leurs protestations pendant la nuit du mercredi 18 octobre, à Ahwaz (Province du Khouzistan dans le sud de l’Iran).

Ils ont entonné contre les dirigeants criminels du régime : « Quittez la Syrie, pensez à nous », « Si vous réduisiez vos escroqueries, nos problèmes seraient résolus », « Mort à Saïf (président de la banque centrale du régime) », « les Khouzistanais meurent, mais n’accepteront jamais l’ignominie », « Je me battrai, je mourrai, je récupérerai mon argent. »

Iran - Ahvaz: « Quittez la Syrie, pensez à nous »

« Quittez la Syrie, pensez à nous »

Iran - Ahvaz - les Khouzistanais meurent, mais n’accepteront jamais l’ignominie

Les participants à cette manifestation devant le bureau du gouverneur à Ahwaz ont détruit la porte d’entrée de l’immeuble en réponse au déni des dirigeants corrompus du régime qui ont échoué à répondre à leurs exigences. Ils ont lutté contre les forces répressives qui les ont brutalement attaqués et ont entonné des slogans contre le gouvernement.

Pendant les affrontements, plusieurs personnes ont été arrêtées et transférées dans un lieu inconnu. Les jeunes et les femmes dont certaines avaient des enfants avec elles, ont joué un rôle important dans la manifestation.

Les manifestants ont brandi plusieurs banderoles avec des slogans contre la banque centrale et les injustices dont ils sont victimes.

Cette protestation a continué la nuit du jeudi 19 octobre avec les slogans : « Je me battrai, je mourrai, je récupérerai mon argent », « Qui a pris mon argent ? Ceux qui tirent les ficelles », « Est-ce une banque centrale ou un centre de malfaiteurs ? »

De même, les personnes escroquées par l’institution gouvernementale Afzal Tous ont manifesté devant le bureau de l’ONU à Téhéran mercredi 18 octobre. Plusieurs autres personnes escroquées se sont rassemblées à Machhad et ont été brutalement attaquées et emprisonnées par les forces répressives. Les protestations ont continué jeudi à Téhéran.

Des milliers de personnes spoliées se sont rassemblées en scandant « Mort à cette oppression»

Dans son message du 16 octobre, Mme Maryam Radjavi a appelé l’ensemble de la poppulation, notamment les jeunes courageux, dans différentes villes du pays, à exprimer leur solidarité et leur soutien envers ces personnes escroquées. Elle a ajouté : « La richesse des Iraniens est entièrement au service de la consolidation de la domination du fascisme religieux, de la belligérance et de l’exportation du terrorisme, car elle est pillée par ce régime. » Elle a affirmé que l’économie iranienne était principalement entre les mains des gardiens de la révolution ; ainsi, les relations économiques avec ce régime n’ont aucune légitimité et sont en contraction totale avec les intérêts nationaux de l’Iran et doivent cesser.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 octobre 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe