mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsVague d'attentats en Irak : complot des mollahs contre la formation d'un...

Vague d’attentats en Irak : complot des mollahs contre la formation d’un gouvernement nationaliste

Attentats à BagdadCNRI – La Résistance iranienne condamne fermement les attentats criminels de vendredi et le massacre de civils sans défense à Bagdad. Elle présente ses condoléances aux proches des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Elle appelle à une enquête internationale sur ce désastre inhumain. Toute enquête impartiale exposera le rôle du fascisme religieux au pouvoir en Iran et de ses agents irakiens.

Les attentats qui ont lieu ces dernières semaines font partie d’un complot fomenté par le régime des mollahs pour compenser sa défaite dans les élections irakiennes et neutraliser la victoire de l’alternative nationaliste et des forces démocratiques. Les mollahs cherchent à créer de l’insécurité en vue d’empêcher la formation d’un gouvernement nationaliste et non-confessionnel conforme à la volonté du peuple irakien et d’imposer à la place leurs agents aux postes clés du pays.

La Résistance iranienne a déjà annoncé que selon des informations fiables et des preuves venant de l’intérieur du Corps gardiens de la révolution et de la force terroristes Qods, le régime est le principal instigateur des attentats en Irak. Néanmoins, le gouvernement Maliki tente de détourner l’attention de cette principale source de terrorisme et d’insécurité.

Avec un gouvernement dont la plupart de l’appareil de sécurité, administratif et politique est sous le contrôle du régime des mollahs, l’Irak ne connaîtra jamais la sécurité et la stabilité. Quelque 5,2 millions d’Irakiens et 3 millions de chiites irakiens ont annoncé respectivement en juin 2006 et 2008 que la seule solution pour parvenir à la sécurité et la stabilité est d’évincer le régime iranien de leur pays.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 avril 2010