samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeRévélation d'opérations du régime iranien pour infiltrer les médias albanais en vue...

Révélation d’opérations du régime iranien pour infiltrer les médias albanais en vue de diffamer l’OMPI

Révélation d'opérations du régime iranien pour infiltrer les médias albanais en vue de diffamer l’OMPI

« Toutes les opérations d’espionnage du régime iranien en Albanie ont été suivies pas à pas pour voir quels médias les publieraient. »

Une source du renseignement albanais a révélé : « En plus de la cyberattaque en Albanie, l’unité de renseignement des opérations secrètes de la force Qods en dehors de l’Iran s’est engagée à discréditer les membres des Moudjahidine du peuple (OMPI/MEK) en envoyant des agents secrets. Pour y parvenir, cette unité a aussi tenté d’infiltrer les médias albanais» (Top Channel TV-2 août 2022).

Selon la même source : « Les agents de Qods ont essayé d’utiliser certaines sections des médias albanais pour leurs propres intérêts afin d’atteindre cet objectif. Ils ont d’abord copié l’adresse Twitter d’un homme d’affaires et activiste albanais-américain bien connu, puis ont commencé à communiquer avec divers journalistes, leur présentant un document apparemment préparé par le Département de la police criminelle. Ce document falsifié par les Iraniens [agents du régime iranien] et prétend que l’ancien directeur de la police criminelle informe l’ambassadeur américain de l’implication de membres de l’OMPI dans des crimes. Pour rendre tout cela crédible, les agents de Qods ont envoyé le [faux] document à des journalistes via une fausse adresse e-mail dotée du nom d’un policier. Toutes les opérations d’espionnage [du régime] iranien ont été suivies pas à pas par les services de renseignement albanais et ils attendaient de voir quels médias les publieraient. Cette opération iranienne visant à discréditer les membres des Moudjahidine du peuple en Albanie n’a été remarquée que par un journaliste anglais. »

Auparavant, le 17 février 2022, une journaliste anglaise du nom d’Alice Taylor avait publié un faux document signé par la procureure de Tirana, Elina Kombi, sur un site appelé Exit, affirmant qu’un membre de l’organisation Moudjahidine avec deux Albanais avaient tenté de voler un pharmacie.

Le Comité des juristes pour les Moudjahidine en Albanie CJPA avait annoncé dans un communiqué le 24 février 2022 : « Dans le contact que les représentants du Comité des juristes et de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran ont eu avec la procureure Elina Kombi, elle a souligné que le document publié par Alice Taylor dans Exit est un faux. La procureure a noté :

« 1- Les noms des Moudjahidine ont été intentionnellement inscrits dans un autre document qui n’a rien à voir avec aucun Moudjahidine, et falsifiés.

2- Le document original était lié à un vol dans une pharmacie par 3 adolescents albanais, mais dans le document d’Exit, un nom sous l’appellation d’un des Moudjahidine résidant à Achraf a été forgé à la place du premier accusé.

3- Les faussaires n’ont même pas mentionné la date de naissance de cette nouvelle personne, alors que c’est une exigence pour de tels documents officiels.

4- Dans le faux document, on voit l’entête du parquet de Tirana, mais la signature et le tampon sous le document sont faux, d’autant plus que le faux tampon est celui du parquet de Podgras (dans l’est de l’Albanie), qui n’a rien à voir avec Tirana, et en soi cela démontre que c’est un faux complet. » Pour ces motifs, la procureure Elina Combi a déposé une plainte pénale le 24 février 2022 pour « falsification de document » comme « infraction pénale ».

Le communiqué des avocats rappelait que la journaliste et le site susmentionné avaientRévélation d'opérations du régime iranien pour infiltrer les médias albanais en vue de diffamer l’OMPI précédemment affirmé détenir un document de la police sur le trafic de drogue et le blanchiment d’argent par l’OMPI, et que la police avait arrêté procédé à deux arrestations. Cependant la police albanaise avait annoncé dans un communiqué le 17 février 2022 que les documents attribués à la police étaient des faux.

 

Commission de la Sécurité et du Contreterrorisme

du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 3 aout 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe