mardi, novembre 29, 2022

Sept prisonniers pendus en Iran

Le nombre des exécutions s’élève à 37 en moins d’un mois

CNRI – Les bourreaux du régime iranien ont pendu en public cinq prisonniers à Jiroft, dans le sud de l’Iran, sous de fausses accusations de “vandalisme", selon le quotidien officiel Qods du 6 juin.

Le 30 mai, l’agence de presse Fars avait annoncé la pendaison de deux prisonniers, Abbas Bakhshandeh et Hassan Daryayi, dans les villes de Neka et Nashtaroud, dans le nord de l’Iran.

Ces pendaisons et d’autres annoncées par les médias officiels portent à 37 le nombre d’exécutions en moins d’un mois. Les chiffres réels sont bien plus hauts.

Les exécutions et les châtiments inhumains se sont multipliés depuis que le régime iranien a dévoilé ses nouvelles mesures de répression en mai pour faire face à la montée des protestations sociales des étudiants, des ouvriers, des enseignants, des femmes et des jeunes.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des organisations des droits de l’homme, le Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, le Secrétaire général de l’ONU et le Conseil de sécurité à condamner les exécutions en Iran et à mettre en place des mesures immédiates et spécifiques contre les violations systématiques des droits de l’homme  dans ce pays.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 juin 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe