mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLes agents du régime iranien continuent toute la nuit la torture psychologique...

Les agents du régime iranien continuent toute la nuit la torture psychologique des résidents d’Achra

CNRI – Les agents du ministère du Renseignement et de Sécurité (VEVAK) du régime iranien et de la force Qods ont continué de menacer les résidents d'Achraf toute la nuit du vendredi jusqu'au matin par l'aide de 30 haut-parleurs installés à l'entrée principale du camp et utilisés à fond.

Leur acte inhumain a privé les résidents d'Achraf, en particulier les patients hospitalisés. Les perturbations ont créé une situation pénible et insoutenable pour les patients à l'hôpital qui est situé près de l'entrée d'Achraf.

Les agents quittaient généralement l'entrée du camp à minuit et ils revenaient 5h du matin pour continuer la pression psychologique des résidents d'Achraf. Mais suite à la décision de vendredi par la Cour d'appel américaine contre l'inscription des Moudjahidine du peuple sur la liste terroriste des États-Unis qui a suscité la colère du VEVAK, les agents ont reçus l'instruction de poursuivre leurs actes de torture psychologique des résidents d'Achraf 24hsur 24.

Simultanément au retrait des forces américaines d'Ashraf, le VEVAK a augmenté le nombre de ses agents à l'entrée du camp.

Depuis le 8 Février, le régime iranien avec l'appui total du gouvernement al-Maliki et le comité irakien chargé de la répression d'Achraf a envoyé un certain nombre de ses agents à l'entrée du camp, en les présentant comme des parents des résidents d'Achraf. Faisant usage de quelque 30 haut-parleurs puissants, ils lancent des menacent les habitants de mort et de torture et de mettre le feu au camp. Ces agissements sont considérés comme des exemples clairs de tortures psychologiques et de crimes contre l'humanité.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général des Nations Unies, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Iraq ainsi que l'ambassade des Etats unis à Bagdad et les responsables et commandants américains en Irak qui ont la responsabilité de la protection d'Achraf à prendre des mesures urgentes pour mettre un terme à ces pressions psychologiques des résidents non armés et sans défense d'Achraf

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 juillet 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe