dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Montée de la répression et des pressions sur les prisonniers...

Iran : Montée de la répression et des pressions sur les prisonniers politiques de Gohardacht

Prison de GohardachtCNRI – A l’approche du Nouvel An iranien, Norouz, le régime des mollahs a intensifié la répression et les pressions sur les prisonniers politiques à la prison de Gohardacht dans la ville de Karadj, en banlieue ouest de Téhéran.

1- L’eau est coupée depuis mardi 16 mars aggravant les difficultés dans cette prison moyenâgeuse. Malgré les conditions de vie catastrophiques où les règles d’hygiène les plus élémentaires ne sont pas respectées, les autorités n’ont rien fait pour rétablir l’eau.  Avec le soulèvement populaire de ces derniers mois et les arrestations massives qu’il a engendrées, la prison connaît une grave surpopulation.

2- Interdiction des visites des familles. Le régime met les détenus sous pression pour que dans le formulaire de demande de visite, à la case « nature du délit » ils écrivent au lieu de « délit politique », la formule « atteinte à la sécurité nationale ». Le président des mollahs Mahmoud Ahmadinejad a déclaré : « il n’y a pas de prisonniers politiques dans la république islamique. »

3- Les gardiens de prison ont lancé des raids punitifs pour matraquer les prisonniers samedi 13 et dimanche 14 mars sous prétexte de trafic de drogue ou pour prévenir « l’incendie de la prison durant la Fête du Feu ».

4- Le transfert de Mansour Ossanlou et Behrouz Javid Tehrani en cellule d’isolement. Nouvel interrogatoire d’Afchine Baymani.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des instances internationale et de défense des droits de l’homme à prendre des mesures urgentes pour faire cesser l’aggravation de la situation des droits de l’homme dans les prisons du régime des mollahs.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 mars 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe