mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : L’Assemblée générale de l’ONU condamne les violations des droits de...

Iran : L’Assemblée générale de l’ONU condamne les violations des droits de l’homme en Iran

Maryam Radjavi : Cette 52e résolution souligne la nécessité d’envoyer le dossier des mollahs au Conseil de sécurité 

ImageCNRI, 16 décembre – L’Assemblée générale de l’ONU a adopté une résolution aujourd’hui condamnant les violations continues des droits de l’homme en Iran. Le texte condamne fermement l’usage continu de la torture et des traitements cruels, dégradants et inhumains, les exécutions en public et, sur une plus grande échelle, les autres exécutions. Elle déplore en particulier l’exécution de personnes qui avaient moins de 18 ans au moment des faits, ainsi que les violations continue de la liberté d’assemblée, d’opinion et d’expression, les violations des droits des femmes et des minorités ethniques et religieuses.

 La résolution a été approuvée malgré l’utilisation par le régime de toutes ses ressources diplomatiques et l’assistance de plusieurs Etats violateurs des droits de l’homme.
Maryam Radjavi, présidente de la République élue du CNRI, a adressé ses félicitations au peuple iranien pour l’adoption de cette résolution. Elle a ajouté que ce texte ne reflétait qu’une petite partie  des crimes du régime des mollahs contre la population. Cependant il montre que la communauté internationale reconnaît la montée sans précédent des violations des droits de l’homme en Iran. La résolution indique l’échec gravissime du soi-disant dialogue des droits de l’homme avec le régime théocratique et souligne la nécessité  d’envoyer le dossier de ces atrocités au Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Mme Radjavi a souligné que la résistance iranienne a mis l’accent dès la prise de fonction de Mahmoud Ahmadinejad, sur le fait que ce régime allait intensifier sa répression du peuple iranien et déclarer la guerre à la communauté internationale en poursuivant l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme, ainsi que sa course à l’arme atomique. Elle a ajouté que la saisine du Conseil de Sécurité des Nations Unies était plus nécessaire que jamais.
La résolution condamne la poursuite de la torture et des traitements cruels, inhumains et dégradants, ou des châtiments comme le fouet et les amputations; la poursuite des exécutions publiques et les autres exécutions en l’absence de garanties reconnues sur un plan international et, en particulier, elle déplore l’exécution de personnes mineures au moment des faits qui leur sont imputés.
L’Assemblée générale a également condamné la non conformité avec les normes internationales de la justice et en particulier l’absence de procès équitable, le refus de faire des audiences publiques et équitables, le refus du droit à la défense et à un avocat, l’usage de loi de sécurité intérieure pour nier les droits de l’homme, le harcèlement, l’intimidation et la persécution des avocats de la défense,  l’absence de respect pour les garanties internationalement reconnues en ce qui concerne les personnes appartenant aux minorités religieuses ou ethniques, les peines de prison arbitraires, et les violations des droits des détenus, y compris l’utilisation systématique et arbitraire de l’isolement carcéral prolongé, l’absence de soins médicaux adéquats aux détenus et la privation arbitraire de contact entre les détenus et leur famille. Elle condamne aussi la discrimination continue, et les violations des droits de l’homme contre les minorités ethniques et religieuses, comme les Arabes, les Kurdes, les Baloutches, les chrétiens, les juifs, les sunnites et les bahaïs.
La résolution stipule que l’Assemblée générale doit poursuivre son examen de la situation des droits de l’homme en Iran lors de sa prochaine session dans un an.

Le mois dernier la résolution avait été approuvée à la troisième commission de l’Assemblée par une majorité de voix, 54 contre et 46 abstentions. L’Assemblée générale a approuvé la résolution aujourd’hui par 75 votes pour, 50 contre et 43 abstentions. 

Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 16 décembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe