jeudi, février 2, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran: Maryam Radjavi appelle l’UE à rompre les relations diplomatiques et commerciales...

Iran: Maryam Radjavi appelle l’UE à rompre les relations diplomatiques et commerciales avec Téhéran

Image

et à envoyer le dossier nucléaire, terroriste et des droits de l’homme du régime au Conseil de Sécurité de l’ONU

CNRI, 16 décembre – Alors que les dirigeants européens ont ouvert leur sommet pour discuter des propos démagogiques du président de la dictature religieuse en Iran, Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la Résistance iranienne, a appelé les dirigeants de l’UE à rompre les relations diplomatiques et commerciales avec Téhéran et à envoyer le dossier nucléaire, terroriste et des droits de l’homme de ce régime au Conseil de Sécurité de l’ONU.

Mme Radjavi a souligné que les déclarations révoltantes d’Ahmadinejad ne sont en rien accidentelles ou spontanées. Elles ne représentent pas non plus les vues d’une seule faction de ce régime médiéval. Le guide suprême du régime Ali Khamenei, a clairement soutenu et réaffirmé les déclarations d’Ahmadinejad.
La présidente de la République élue de la résistance iranienne a souligné que les mollahs  cherchent une escalade vers la guerre et les hostilités pour préparer le terrain à l’expansion de leur domination honteuse sur les pays de la région. Ils savent parfaitement que la paix dans la région porterait un nouveau coup à leur démagogie et à leur fausse défense de l’islam et qu’ils seraient les plus grands perdants de la paix dans la région.
Maryam Radjavi a souligné que malheureusement, l’incapacité de la communauté internationale à adopter des mesures spécifiques contre les positions et la conduite de Téhéran, spécialement après l’arrivée au pouvoir d’Ahmadinejad, a encouragé le régime à croire qu’il pourrait poursuivre ses ambitions pour diffuser le terrorisme et l’intégrisme en toute impunité. Il est temps de renoncer à la politique de complaisance. L’Union européenne doit mettre de côté tous les vestiges de la complaisance, dont le résultat le plus frappant a été de mettre le principal mouvement d’opposition iranien, les Moudjahidine du peuple, sur la liste du terrorisme.
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 décembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe