lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeIran - Fatwas ridicules de Khameneï face aux craintes du boycott populaire...

Iran – Fatwas ridicules de Khameneï face aux craintes du boycott populaire des élections

Iran - Fatwas ridicules de Khameneï face aux craintes du boycott populaire des élections

Alors que les mises en scènes électorales du régime iranien sont menacées d’être boycottées par la population, le Guide suprême du régime, Ali Khamenei vient de recourir à l’outil rouillé de fatwas religieux pour encourager ses forces à participer aux prochaines élections.

Le 26 février le régime prépare les élections pour le Majlis des mollahs et pour l’Assemblée des experts composés de mollahs qui devraient désigner le successeur du Guide après sa mort.

Dans une série de fatwas publiées par l’agence de presse Fars appartenant aux Gardiens de la Révolution (Pasdaran), Khamenei a déclaré : « La participation aux élections est un devoir religieux, islamique et divine » et une « obligation évidente ». Il décrète même dans ses fatwas qu’exprimer un vote blanc est considéré comme « haram » (interdits par la loi islamique).

En ce qui concerne les femmes, il stipule que « le consentement du mari n’est pas nécessaire pour participer aux élections ». Ces propos tenus pour la circonstance sont en contradiction avec les fatwas réactionnaires de Khomeiny et d’autres membres du clergé au service du pouvoir pour qui, une femme « ne doit pas quitter la maison sans la permission de son mari, même pour voir ses parents, rendre visite à son père malade, ou pour participer à l’enterrement de son père ».

Alors que les candidats des factions rivales ont été éliminés de la course par le Conseil des gardiens aux ordres de Khamenei, de nombreuses forces et les milieux associés au régime décrivent publiquement la participation aux prochaines élections comme inutile.

L’émission de ces fatwas ridicules par Khamenei est un aveu déguisé des craintes que ressent le régime de la répugnance et l’aversion du peuple pour l’ensemble de ce régime sinistre et pour ses mascarades électorales.

Parallèlement, le 17 Février, Khamenei a défendu à fond le Conseil des gardiens et a souhaité une large participation aux élections. « Les ennemis veulent ruiner les élections; ruiner le Conseil des gardiens (…) remettre en question les décisions prises par le Conseil des gardiens (…) Dilapider le Conseil des gardiens c’est dilapider les élections et le parlement (…) Ces élections signifient la défense de la Révolution islamique et le système islamique; elles symbolisent la défense du pays et l’honneur national; C’est pourquoi je dis à l’ensemble de la nation iranienne de participer pour s’exprimer », a-t-il dit.

Les propos et les fatwas démagogiques de Khamenei et les mesures trompeuses et oppressives du régime ne font qu’aggraver l’aversion populaire pour cette mise en scène électorale contraire aux intérêts de la nation. Cette attitude du régime va renforcer encore la volonté populaire pour l’instauration de la démocratie qui ne se produira que par le renversement de ce régime. Quel que soit le résultat de ces élections, il ne fera qu’aggraver les crises au sein du fascisme religieux et affaiblira davantage le régime dans son intégralité.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
19 février 2016

 

Lire aussi: 

Iran – L’ancien président de l’université de Téhéran dénonce la prochaine mascarade électorale organisée par le régime des mollahs

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe