vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : des prisonniers tués sous la torture

Iran : des prisonniers tués sous la torture

 CNRI – La torture et la persécution des détenus par le régime iranien ont pris de nouvelles dimensions. Cela ne touche pas uniquement les prisonniers politiques mais aussi ceux de droit commun. Ces derrières semaines, ils ont été plusieurs à être assassinés. La plupart de ces cas ont été présentés comme des suicides ou des morts par overdose.

Le 11 août, Hassan Qachqa’i, âgé de 35 ans, en isolement cellulaire à la section 1 – connue sous le nom du chenil ou du Terminus – de la prison de Gohardacht, après avoir été longtemps torturé avec les mains et les pieds liés et les yeux bandés, a sombré dans le coma avant de décéder au bout de quelques heures. Il avait été arrêté pour s’être opposé aux forces de sécurité à Varamine et après 5 années d’emprisonnement, avait été jeté au mitard pour avoir protester contre le traitement inhumain des prisonniers.

Le 22 août, un détenu du nom de Bahram Massoudi, enfermé en isolement dans la prison d’Oroumieh (nord-ouest de l’Iran), a été tué sous les coups de matraque de Khanzadeh, son tortionnaire. Sa mère, choquée par ce crime, s’est immolée par le feu le lendemain devant la prison. Elle est décédée quelques jours après.

A Ahwaz, dans dernière semaine d’août, un prisonnier de 28 ans, Chahine Rajabi Mourkani, est mort sous la torture après huit années de prison. Il a avait été arrêté en 2002 après un accrochage avec les forces de sécurité. Il avait été transféré il y a trois semaines dans un centre de torture à Ahwaz (sud-ouest de l’Iran), le centre d’opérations Karoun.

A Kamiaran, un jeune du nom de Gholam-Reza Bayat, a fait après son arrestation une hémorragie interne sous l’avalanche de coups des agents. Il est décédé le 29 août.

La Résistance iranienne attire l’attention de toutes les instances de défense des droits de l’homme, notamment du Haut commissariat des droits de l’homme et des rapporteurs spéciaux sur les arrestations arbitraires et la torture de l’ONU, pour condamner ces crimes sauvages. Elles les appellent à prendre des mesures urgentes pour sauver la vie des prisonniers et d’envoyer une mission d’enquête internationale inspecter les prisons en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 septembre 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe