lundi, juillet 22, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Plus de 518.800 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 518.800 décès dus au coronavirus

Iran : Plus de 518.800 décès dus au coronavirus

· Nader Tavakoli, n°2 du centre national de lutte contre le coronavirus (CNLC) : Le taux de mortalité est encore élevé. Sur 2900 hospitalisés à Téhéran, 1000 sont en ‌‌‌USI. (Agence Isna, 6 mars 2022)

· La faculté de médecine d’Ahwaz : par rapport au mois dernier, des dizaines, voire des centaines de familles du Khouzistan ne sont plus avec nous et sont mortes dans ce pic. (Agence Isna, 6 mars 2022)

· La faculté de médecine de Chiraz : plus de 20 % des cas hospitalisés sont des enfants. (Agence Isna, 6 mars 2022)

· Le CNLC de Kermanchah : Les décès dus au coronavirus à Kermanchah sont à nouveau à deux chiffres : 351 patients hospitalisés, 119 personnes en soins intensifs, dont 21 en état critique. (Agence Isna, 6 mars 2022)

· Le quotidien officiel Mostaqel du 6 mars 2022 : l’Iran fait partie des pays où l’incidence et la mortalité dues au coronavirus sont les plus élevées et où on n’a pas encore réussi à contrôler la première vague. Jusqu’à présent, six pics ont eu lieu dans le pays et des avertissements affluent concernant un septième pic au printemps.

L’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) a annoncé le 6 mars 2022 que le nombre de décès dus au coronavirus dans 547 villes iraniennes est supérieur à 518.800.

Le bilan effroyable des morts dans les provinces est le suivant : Téhéran 121.855, Khorassan Razavi 41.515, Ispahan 36.090, Khouzistan 31.180, Fars 19.980, Azerbaïdjan occidental 19.558, Mazandaran 18.520, Azerbaïdjan oriental 17.978, Lorestan 16.885, Alborz 15.168, Sistan-Balouchistan 14.225, Kerman 14.172, Golestan 11.125, Kermanchah 9734, Markazi 9403, Hormozgan 8595, Yazd 8548, Kurdistan 8472, Ardabil 6681, Qazvine 6223, Bouchehr 5779, Khorassan du Sud 4661 et Chaharmahal-Bakhtiari 4020.

« L’Iran fait partie des pays où l’incidence et la mortalité dues au coronavirus sont les plus élevées », a écrit aujourd’hui le quotidien officiel Mostaqel. « L’Iran se classe au 10e rang du classement mondial du coronavirus, ce qui indique que les nouvelles souches du virus ont surpassé les vaccins existants, et Omicron se maintient à un rythme remarquable (…) L’Iran n’a pas encore réussi à contrôler la maladie lors de la première vague. Jusqu’à présent, six pics de coronavirus ont eu lieu dans le pays, et des avertissements affluent concernant un septième pic de la maladie au printemps. »

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 6 mars 2022