lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsDes milliers d'Iraniens manifestent contre Ahmadinejad à New York

Des milliers d’Iraniens manifestent contre Ahmadinejad à New York

New-York, 23 septembre 2009, devant l'ONULes manifestants expriment leur soutien au soulèvement populaire en Iran et à la défense des résidents d'Achraf

CNRI – Des milliers d'Iraniens ont organisé une manifestation devant l'ONU à New York mercredi 23 septembre, alors qu’Ahmadinejad, le président du régime iranien, allait prendre la parole à la 64e session de l'Assemblée générale. Les participants ont déclaré leur soutien au soulèvement en Iran et aux résidents du camp d'Achraf en Irak.

Les manifestants qui arrivaient de tous les Etats-Unis, se sont rassemblés devant le siège de l'ONU pour appeler à un changement de régime en Iran. Ils ont dit que les révélations sur les tortures, les viols et les assassinats de manifestants en Iran démontraient l'illégitimité du régime. C’est pourquoi, ses représentants dans les instances internationales comme l'Assemblée générale de l'ONU n’avaient aucune légitimité.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, s’est adressée aux participants par un message vidéo. Il est nécessaire, a-t-elle dit, de rappeler à tous ceux qui ne connaissent que la politique de complaisance avec les mollahs, qu’elle est totalement dépassée. Le soulèvement général qui dure depuis plus de trois mois en Iran, aspire au renversement du régime des mollahs et à l’instauration de la démocratie et la liberté, a-t-elle souligné.

La politique de « négociations directes sans conditions préalables» qui vise à mettre fin miraculeusement aux tensions nucléaires a échoué, a-t-elle noté. « Encore une fois je répète que le contrôle de la menace nucléaire de ce régime n’a qu’une seule solution et il s’agit d’un changement démocratique en Iran. Le peuple iranien avec son soulèvement et sa résistance finira par décider du sort de ce régime. Mais la politique rétrograde de complaisance est politiquement un énorme échec et moralement erronée. Elle n’apportera que la honte à ceux qui la pratiquent. »

Les manifestants ont appelé la communauté internationale à faire pression sur le régime des mollahs pour accepter des élections libres sous la supervision de l'ONU sur la base de la souveraineté du peuple plutôt que celle des mollahs. Il est temps, ont-ils dit, de renvoyer le bilan des crimes du régime en général et d'Ahmadinejad en particulier, devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Il faut que l’ONU nomme une mission pour enquêter sur les exactions des mollahs, en particulier la torture et le viol des manifestants. Ils ont aussi demandé que les dirigeants du régime soient jugés devant des tribunaux internationaux pour leurs atrocités.

Les Iraniens ont aussi souligné que les États-Unis devaient garantir les droits des résidents d'Achraf en conformité avec le droit international humanitaire pour prévenir la violence et leur déplacement forcé. Ils ont appelé Washington à prendre des mesures immédiates pour assurer la libération des 36 résidents d’Achraf enlevées par des agents irakiens du régime de Téhéran et à écouter les demandes des manifestants et des grévistes de la faim devant la Maison Blanche.

Ils ont appelé les Nations unies à prendre les dispositions nécessaires pour le déploiement d'une équipe d'observateurs à Achraf, à annoncer officiellement que ses résidents devaient bénéficier de la protection et des droits fondamentaux stipulés par la IVe Convention de Genève et à empêcher la répétition d'une tragédie humaine.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 septembre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe