mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeAli Jannati, candidat au ministère de l’Orientation en Iran : les directives...

Ali Jannati, candidat au ministère de l’Orientation en Iran : les directives de Khamenei sont une ligne rouge

Ali Jannati, candidat au ministère de l’Orientation du gouvernement Rohani en Iran, a déclaré lors d’un examen de son programme à la commission des Affaires culturelles du Majlis que sa ligne rouge sera « les directives du guide ». Le mollah Ali Taheri, porte-parole de la commission des Affaires culturelles, a dit à ce propos : « M. Jannati a dit que son modèle pour les lignes rouges est le guide suprême et dans la réunion qu’il a tenue avec ses candidats aux ministères, M. Rohani a parlé très clairement de ce sujet. » (Agence Fars des pasdaran, 11 aout)

En tant que gouverneur des provinces iraniennes du Khouzistan et du Khorassan, Jannati a joué un rôle majeur dans la répression de ces régions.

Durant la révolte de Machad le 31 mai 1992, où Jannati était gouverneur de province, il s’est livré à la tuerie des sans abris et des protestataires dans les faubourgs défavorisés de Machad, procédant à de nombreuses arrestations et à des pendaisons les jours suivants.

Le ministère de l’Orientation, pour lequel Jannati est proposé, est le principal levier de censure et de répression dans les médias sous la dictature religieuse en Iran.

Dans les années qui ont suivi la révolution, Jannati était membre du Conseil de supervision de la radiotélévision du régime, présidé par le mollah Rohani. Ce conseil en 1980 a opéré une vaste purge dans la radiotélévision en éliminant l’ensemble du personnel épris de liberté et non inféodé au régime, pour ouvrir la voie à la censure et à la propagande nécessaire à l’instauration de la dictature absolue du guide suprême. En 1983, il a présidé la première chaine de la télévision officielle où il a poursuivi activement les purges du personnel et des artistes.

En 1992 et pendant six ans, il a été sous-directeur des affaires internationales du ministère de l’Orientation où il a joué un rôle dans les décisions visant à réprimer les milieux culturels et artistiques en Iran.

En 2005, durant la présidence d’Ahmadinejad, Jannati a secondé Pour-Mohammadi au ministère de l’Intérieur.  Pour-Mohammadi est un des grands criminels du régime, un des responsables du massacre de 30.000 prisonniers politiques en 1988.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 aout 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe