jeudi, décembre 8, 2022

13 prisonniers exécutés en 4 jours

CNRI – Depuis le 9 septembre, le régime inhumain des mollahs a exécuté 13 prisonniers dans diverses villes d’Iran. Selon la presse officielle, trois prisonniers ont été pendus à Qom, un dans la province de Dachtestan, un à Téhéran, cinq à Chahroud, un à Mechkine-Chahr et deux à Sari. Les détenus exécutés à Téhéran et dans la province de Dachtestan ont été pendus en public. Cela porte à 27 le total des exécutions du 3 au 13 septembre.

La presse citant Reza’i, le chef du judiciaire de la province d’Ardebil, parle de “l’application de 40 peines de mort dans un future proche”, dans cette province.

Simultanément à ces exécutions, sous prétexte de “renforcement de la sécurité publique et morale” le régime a lancé des rafles, tenu des manœuvres répressives et confisqué des dizaines de milliers de récepteurs de chaines satellite à travers le pays.

Dans la seule ville de Kermanchah en deux semaines, 9000 pièces de récepteurs satellites et de CD ont été confisqués, à Chahine-Chahr et dans le secteur de Lanjan près d’Ispahan, ce sont 1500 de ces pièces qui ont été confisquées (Journal Jomhouri Eslami du 8 septembre).

Ces mesures répressives sont des tactiques visant à intensifier le climat de terreur dans la société et à contenir les protestations publiques à un moment où la perspective de la chute de ce régime est plus probable que jamais.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 septembre 2011
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe