samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUSA : Dirigeants religieux et experts des droits de l'homme pour la...

USA : Dirigeants religieux et experts des droits de l’homme pour la fermeté contre le régime iranien

Confrénce de presse à New York 21 septembre 2009PRNewswire, New York, 22 septembre – Dans une conférence de presse lundi 21 septembre, experts en droits humains et chefs religieux ont appelé l'administration Obama à adopter une politique de fermeté vis-à-vis du régime au pouvoir en Iran et à abandonner la politique futile et peu judicieuse de la main tendue.

La conférence a marqué le début d'une campagne des communautés irano-américaines contre la venue aux Nations unies de Mahmoud Ahmadinejad, le vainqueur de l’élection présidentielle truquée de juin en Iran. Le 23 septembre, plusieurs milliers d’Iraniens sont attendus devant l'ONU contre Ahmadinejad et l'ensemble du régime pour faire retentir les slogans de «mort au dictateur», et «la résistance n'est pas morte, c'est le gouvernement qui est mort », par des centaines de milliers de personnes qui ont défilé dans les grandes villes d’Iran la semaine dernière.

« Les délégués des 192 Etats membres des Nations Unies devraient éviter le discours du président iranien cette semaine à l'Assemblée générale, de préférence en quittant la salle quand il prendra la parole », a déclaré David Kilgour, ancien vice-président du Parlement du Canada. Il a ajouté que Téhéran cherchait à étendre sa répression au-delà des frontières iraniennes en complotant pour réprimer les résidents du camp d'Achraf en Irak, qui abrite 3400 membres du principal mouvement d'opposition iranien, les Moudjahidine du peuple (MEK / OMPI).
 
Le Très Révérend Dr David Lowry, directeur du Centre pour la Paix et la Réconciliation au Centre Desmond Tutu, s’est penché sur la crise humanitaire grandissante à Achraf. Il a cité William Rowan, l'archevêque de Canterbury, le chef de l'Eglise anglicane, disant que « tant le gouvernement de l'Irak que le gouvernement des États-Unis – comme l'organisme responsable du transfert des résidents à une autre juridiction – ont l'obligation de garantir les droits de ces résidents et de les défendre contre la violence ou les exactions. »

David Matas, directeur du Centre international des droits de l'homme et du développement démocratique, a déclaré : « Le régime des mollahs iraniens bafoue les normes internationales en toute impunité. Pour cette raison, a-t-il souligné, le président de l'Assemblée générale le mercredi devrait refuser la tribune à Ahmadinejad. »

«L’Assemblée générale des Nations Unies devrait à nouveau adopter une résolution cette année, condamnant l'Iran pour ses violations atroces des droits de l'homme. Cette résolution doit condamner la répression de son opposition politique, tant au pays qu'à l'étranger, y compris la répression par l'Irak interposé, des Moudjahidine du peuple d'Iran, au Camp d’Ashraf », a ajouté M. Matas.
 
Source : Iranian American Association of New York

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe