vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’OMCT-Europe, préoccupée par le maintien en détention de réfugiés iraniens à Achraf

L’OMCT-Europe, préoccupée par le maintien en détention de réfugiés iraniens à Achraf

36 otagesappelle l'UE à faire une déclaration urgente

Communiqué de presse, 24 septembre- L'OMCT-Europe est de plus en plus préoccupée par le maintien en détention de 36 réfugiés iraniens qui ont été arrêtés au camp d'Achraf par les forces de sécurité irakiennes durant le raid du 28 juillet et qui sont en grève de la faim depuis près de 60 jours.

Le 28 juillet 2009, les forces de sécurité irakiennes sont entrées de force dans le camp d'Achraf avec des bulldozers, et en utilisant des grenades, gaz lacrymogènes, canons à eau et gaz poivré contre les habitants non armés. Situé à 60 km au nord-est de Bagdad, Camp Ashraf est la résidence de 3400 dissidents iraniens de l'Organisation des Moudjahidines du peuple d'Iran (OMPI), qui y vivent depuis plus de 20 ans. Au moins 11 personnes ont été tuées et plusieurs centaines ont été blessées pendant le raid. En outre, 36 résidents ont été arrêtés et emmenés dans un poste de police de la ville d'Al-Khalis, à l'extérieur du camp d'Achraf.

Depuis le raid, les 36 détenus sont en grève de la faim pour protester contre leurs conditions de détention inhumaines. Aujourd'hui, c'est leur 58ème jour sans nourriture et ils seraient dans des conditions de santé extrêmement fragile. Selon des rapports, certains commencent à perdre leurs capacités à voir et à entendre et souffrent de douleurs insupportables.

Le tribunal irakien à Al-Khalis dans deux jugements successifs, le 23 août et le 17 septembre, a ordonné leur libération car aucune accusation crédible n’a été portée contre eux, mais la police locale, qui aurait été sous la pression du bureau du Premier ministre, a refusé de les libérer.

L'OMCT-Europe appelle à la libération immédiate des 36 détenus en conformité avec la décision du tribunal et rappelle que les résidents d'Achraf sont des «personnes protégées» en vertu des Conventions de Genève.

Rappelant la résolution adoptée par le Parlement européen le 24 avril 2009 sur la situation humanitaire du camp d'Achraf, l’OMCT-Europe appelle le Conseil de l'UE et la présidence suédoise à prendre une position ferme condamnant les violations des droits de l'homme qui se sont produits à Achraf en fin de juillet et à déployer tous leurs efforts pour la libération inconditionnelle des détenus.

L’OMCT-Europe met en garde l'Irak contre toute tentative de rapatriement forcé des détenus en Iran ou tout déplacement forcé des résidents d'Achraf vers d'autres régions de l'Iraq, ce qui pourrait provoquer une catastrophe humanitaire.

Pierre Galand, President de l'OMCT-Europe
24 septembre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe