lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: EconomieUne combinaison de croissance négative et d'inflation "sans précédent" dans l'histoire économique...

Une combinaison de croissance négative et d’inflation « sans précédent » dans l’histoire économique de l’Iran (ministre)

CNRI – Dans son rapport à l’Assemblée des Experts, le ministre de l’économie du gouvernement Rohani a brossé un portrait catastrophique « sans précédent » de l’état de l’économie iranienne. L’Assemblée des experts se réunit une fois par semestre et est constitué de 90 religieux influents et fidèles à Ali Khamenei, dont la tâche apparente est de veiller à l’action du Guide suprême.

 

Cité par les médias iraniens, Ali Tayebnia a déclaré le 6 mars devant l’Assemblée des éxperts: « La combinaison de l’inflation avec une croissance économique négative de -5.8% est sans précédent dans l’histoire économique de notre pays ».

La manne pétrolière de l’Iran a été considérable sous le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad, qui aurait bénéficié et dépensé un revenu de plus de 700 milliards de dollars en huit ans, selon les rapports officiels.

Or, la production de produits et services au cours de l’année écoulée a essuyé une chute de 5.8%. « Considérant la croissance de la population, cela signifie que les revenus des citoyens iraniens a baissé de près de 7% en un an. Nous sommes devant une situation dangereuse », a alerté Ali Tayebnia.

Selon le rapport économique du ministre, publié le 7 mars, les investissements ont baissé de 22 % au cours de l’année écoulée. Cette baisse a été évaluée à 32 % dans le secteur de la construction et 14 % dans le secteur des machineries et équipements. « Mais la crise la plus grave est dans l’industrie », a précisé le ministre.

Dans son budget, le gouvernement Rohani avait misé sur un revenu de 210 000 milliards de Tomans (~70 milliards de dollars), a-t-il expliqué, mais au cours des 11 premiers mois (de l’année iranienne, qui finit en mars), le gouvernement n’a pu compter que sur 114 000 milliards de tomans (~38 milliards de dollars). Cela signifie que la moitié des revenus du gouvernement Rohani n’a pas été réalisée.

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe