samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLa FIDH: vives inquiétudes sur l'accès aux soins pour les prisonniers de...

La FIDH: vives inquiétudes sur l’accès aux soins pour les prisonniers de conscience malades en Iran

CNRI – La FIDH a exprimé ses vives inquiétudes sur l’interdiction de soins pour les prisonniers de conscience malades en Iran. Selon le rapport de l’organisation de défense des droits de l’homme, publié le 7 mars, cette situation a causé l’aggravation de l’état de santé de plusieurs prisonniers. Par cette pratique les autorités cherchent à réprimer la voix de la contestation dans la société civile, estime l’ONG.

 

 

La Fédération internationale des Droits de l’Homme cite une lettre, du 2 mars 2014, d’une vingtaine de prisonniers de conscience détenus dans la prison d’Evine, qui estiment que c’est le sinistre juge Salavati, président de la 15e chambre  » inconstitutionnelle » du  » tribunal révolutionaire », qui est responsable des privations médicales pour les prisonniers politiques, comme moyen de torture.

 

Une liste non-exhaustive des prisonniers privés de soins est citée par la Fédération: Mme Bahareh Hedayat et les Messieurs Hamidreza Moradi-Sarvestani, Mostafa Daneshju, Afshin Karampour, Amir Eslami, Abdolfattah Soltani, Hossein Ronaghi-Maleki, Mohammad Davari, Akbar Amini, Shahram Ahmadi, Arash Sharifi, Asghar Ghatan, Ali Salanpour, Mohammad Hossein Na’iminpour, Mohammad Sadeq Rabbani-Amlashi, Behzad Arab-Gol et Mohammad Amin Hadavi. 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe