lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn parlementaire américain exhorte Obama et Clinton à protéger les résidents d'Achraf

Un parlementaire américain exhorte Obama et Clinton à protéger les résidents d’Achraf

Ed Towns, membre du congrès américainCNRI – Un membre de la Chambre des Représentants américaine a appelé le gouvernement américain à protéger les 3.400 membres de la principale opposition iranienne résidant au Camp d'Achraf en Irak, face à des attaques potentielles du régime iranien et de ses agents irakiens.

Dans des déclarations publiées dans le journal officiel du Congrès, Ed Towns, élu de New York, note que «le gouvernement des États-Unis a signé un accord avec chaque individu de ce camp pour les protéger contre les attaques potentielles et les mauvais traitements de l'Iran ou de ses agents en Irak. »

M. Towns poursuit en disant que « je souhaite appeler le président Obama et Mme Clinton à s'assurer que nous respectons nos obligations morales. Je ne veux pas voir dans quelques mois une situation où nous devrons enquêter sur le rôle des États-Unis dans l’échec d’avoie pu assurer une protection à ces personnes. »

Le texte intégral des déclarations de M. Towns est publié dans le Congressional Record, du 28 mai 2010 :

Congressional Record
EXTENSION OF REMARKS
PAGE E996
28 mai 2010
________________________________________

PROTEGER LE CAMP D’ACHRAF
HON. EDOLPHUS TOWNS,
DE NEW YORK
A LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS
Vendredi 28 mai 2010

     M. TOWNS. Madame la Présidente, je suis très préoccupé par la sécurité et la sûreté des 3.400 membres de la principale opposition iranienne, qui résident au Camp d'Achraf en Irak. Le gouvernement américain a signé un accord avec chaque individu dans ce camp pour les protéger contre les attaques potentielles et les mauvais traitements de l'Iran ou de ses agents en Irak. En contrepartie de cette promesse de les protéger, les résidents du Camp d’Achraf ont volontairement remis toutes leurs armes en 2003 à notre armée. Les Forces armées américaines se sont chargées de la pleine protection du camp en 2003, et ont continué à le surveiller étroitement depuis leur base de FOB Grizzly à Achraf, à compter de 2009. Je suis inquiet pour le maintien de leur sécurité alors que les États-Unis se préparent à quitter rapidement l'Irak.
    L'Amérique a une obligation morale et juridique envers les résidents du Camp d'Achraf. Ils sont vulnérables à la persécution des agents de Téhéran. En outre, de nombreux membres de familles des résidents du Camp d'Achraf ont été condamnés à mort ces dernières semaines en Iran. J'ai rencontré de nombreux parents de membres du camp d'Achraf qui vivent aux États-Unis, y compris dans l’État de New York, il s’agit de personnes très engagées et dévouées qui ne recherchent pas d'aide, mais uniquement la sécurité de leurs proches. Bon nombre de résidents du Camp d'Achraf ont passé des années dans les prisons iraniennes et subi des tortures et des mauvais traitements infligés par les sbires de Téhéran avant de réussir à quitter l'Iran et de s'installer dans le Camp d'Achraf. Beaucoup de dirigeants étudiants, des universitaires, des enseignants et des intellectuels menacés d'arrestation et d'exécution par les gardiens de la révolution et le ministère du Renseignement sont partis au Camp d'Achraf. Ils sont une source importante d'encouragement pour le mouvement démocratique en Iran.
    Étant donné l'instabilité actuelle en Irak, et compte tenu du fait que le gouvernement Maliki a déclaré avoir l'intention de déplacer de force et / ou d'expulser les habitants du camp, ce qui conduirait certainement à une effusion de sang, je crois que nous devons être doublement en alerte sur la sécurité des résidents de la Cité d'Achraf.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe