samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeUn groupe iranien dénonce son inscription sur la liste du terrorisme

Un groupe iranien dénonce son inscription sur la liste du terrorisme

Par Cécile Brisson

The Washington Post, 30 juin – Des milliers de personnes se sont rassemblées samedi près de Paris pour condamner une décision récente de l’Union européenne de maintenir un groupe d’opposition iranien sur une liste noire du terrorisme, tandis que la dirigeante du groupe soulignait que l’Iran "est au bord de l’explosion".

Les sympathisants des Moudjahidine du peuple d’Iran sont venus de toute l’Europe, beaucoup en bus, à ce rassemblement dans un centre d’exposition au nord de Paris. Le groupe a affirmé que 50,000 personnes assistaient au rassemblement. Les chiffres de la police étaient indisponibles.

Les Moudjahidine du peuple, qui sont aussi sur la liste du terrorisme du Département d’Etat, cherchent le renversement du gouvernement islamique en Iran. L’ancien dirigeant irakien Saddam Hussein avait laissé le groupe – aussi connu sous le nom des Moudjahidin-e Khalq, ou MEK – opérer dans des camps en Irak d’où il organisait des attaques en Iran.

Le groupe dit être un mouvement pacifique d’opposants iraniens en exil  basés à Auvers-sur-Oise, au nord de Paris. Il dit que ses militants en Irak ont remis leurs armes aux forces commandées par les Etats-Unis.

Maryam Radjavi, à la tête du Conseil national de Résistance, l’aile politique du groupe, a dénoncé la décision de l’UE, qui fait suite à une décision de justice que le groupe jugeait en sa faveur.

Elle a aussi affirmé qu’une vague d’agitation à cause du rationnement de l’essence en Iran, annoncé mercredi, "est la véritable image d’une société mécontente au bord de l’explosion."

Les Iraniens ont brisé des vitrines et mis feu à plus d’une douzaine de stations-service dans la capitale de leur pays, Téhéran et plusieurs autres villes après l’annonce du rationnement.

Maryam Radjavi, vêtue d’un ensemble et d’un foulard bleus, a dit que le refus jeudi des 27 nations de l’UE de retirer son groupe de la liste du terrorisme était destiné à satisfaire le régime clérical en Iran.

"UE, honte à vous!", a crié la foule, sous une immense bannière  disant "un Iran libre avec Maryam Radjavi."

Les Moudjahidine du peuple affirment que l’UE a refusé d’appliquer un ordre l’an dernier de la Cour européenne de Justice qui annulait une décision prise en 2002 de placer l’organisation sur la liste terroriste et qui ordonnait de geler ses avoirs. Ils réclament plus de 1,35 millions de dollars de dommages et intérêts à l’UE.

Les experts juridiques de l’UE maintiennent que le jugement de la Cour de justice portait uniquement sur des problèmes de procédure et n’impliquait pas le retrait du groupe de la liste noire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe