lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceUn groupe irakien accuse le régime iranien du plastiquage de la station...

Un groupe irakien accuse le régime iranien du plastiquage de la station de pompage d’Achraf

CNRI – Le Front du Dialogue national irakien, dirigé par Saleh Matlaq, a condamné le plastiquage de la station de pompage alimentant en eau la Cité d’Achraf par les agents de terroriste de Force Qods du régime iranien en Irak.

Dans sa déclaration, le Front du Dialogue national irakien condamne vivement  cet attentat comme un acte criminel dans le cadre d’un plus vaste complot contre les réfugiés politiques iraniens de la Cité d’Achraf.

"Ces actes, la destruction de la station de pompage de la Cité d’Achraf  couplés à la campagne de désinformation de ces dernières semaines  par les agents du régime iranien contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), sont révélateurs des complots menés contre les réfugiés politiques iraniens en Irak", ajoute le communiqué.

L’incident a eu lieu à 3h30, heure locale, vendredi. Plus de 300 kg de TNT ont été utilisés pour détruire les énormes pompes à eau, les installations de la station et des bureaux, coupant l’approvisionnement de la Cité d’Achraf et de 20.000 Irakiens vivant dans le secteur.

Cet attentat fait suite à l’assassinat le 6 février d’un membre d’un conseil de tribu locale, le cheikh Hamid Ziab, qui était chargé de la protection de cette station.

Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a révélé que ces dernières semaines, le régime iranien a envoyé des agents du ministère du Renseignement (le VEVAK) et de la Force Qods de l’Iran et à l’étranger en Irak. Les agents ont été identifiés comme étant Massoud Khodabandeh, Mostafa Mohammadi, Reza Akbari Nasab et Alireza Bashiri. Le chef d’équipe du groupe appartenant à la Force Qods est Tabataba’i.

Ces agents devaient préparer des complots pour des attaques terroristes contre l’OMPI à la Cité d’Achraf. L’ambassade des mollahs les a logés à l’hôtel Al-Mansour à Bagdad et maintient un contact permanent avec eux. Un certain nombre d’agents du VEVAK et de la Force Qods sont actuellement à l’Hôtel Al-Mansour à Bagdad.

Le 8 novembre 2007, quatre membres du VEVAK sont allés directement de l’ambassade du régime iranien à Bagdad jusqu’à la ville de Khalis proche d’Achraf. Ils y ont rencontré Abdul-Rassoul Mollah Hamid Al-Saadi (alias Abou-Heidar) le chef du bureau local de la Brigade Badr de cette ville. À la réunion, il y avait deux commandants de commandos identifiés comme Abu Tabarak Mohammad Al-Saïdi et Khezr Ahmad (alias Abou-Osama Khalessi). Ce dernier est impliqué dans une attaque terroriste contre un autobus transportant des ouvriers à la Cité d’Achraf en mai 2006.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe