mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : les mollahs effacent leurs traces dans la mort de Lotfollahi

Iran : les mollahs effacent leurs traces dans la mort de Lotfollahi

CNRI – Le bureau local du ministère du renseignement des mollahs, le Vevak, a été pris en flagrant délit dans une nouvelle conspiration menant à la mort d’Ibrahim Lotfollahi, un étudiant en deuxième année de l’Université Payam-e Nour de la province du Kurdistan.

Le jeune homme est mystérieusement mort en détention préventive dans la ville kurde de Sanandaj le 17 janvier. Sur l’ordre du Vevak, le jeune homme a été enterré sans que sa famille en soit informée.

Les parents, sentant le Vevak derrière sa mort, ont demandé au tribunal la permission d’exhumer le corps à peine enterré, selon Saleh Nikbakht, leur avocat.

"À notre grande surprise le bureau local du Vevak de Sanandaj a opposé une contre-plainte demandant au même tribunal de ne pas permettre la démarche intentée par la famille", a ajouté l’avocat.

Le juge est allé jusqu’à accusé le père et le frère de la victime d’infraction aux droits de la famille, quand ils ont refusé l’explication avancée par le Vevak pour la mort d’Ibrahim.

Les autorités locales avaient déclaré que le jeune étudiant s’était suicidé en détention préventive.  

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe