jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeUn général américain : Les autorités électorales irakiennes ont des liens avec...

Un général américain : Les autorités électorales irakiennes ont des liens avec le régime en Iran

général OdiernoThe New York Times, 17 février – Le général Ray Odierno, commandant en chef américain en Irak, a déclaré mardi que deux influents politiciens irakiens impliqués aujourd'hui dans le blocage des candidats aux élections législatives du mois prochain, avaient des liens étroits avec l'Iran qui, selon le général, cherche à saper le scrutin.

Le général Odierno s’est montré exceptionnellement carré en exprimant publiquement ses préoccupations sur les agissements des deux Irakiens : Ahmed Chalabi, qui fut un confident d’officiels de l'administration Bush au début de l'invasion de 2003, mais qui est maintenant perçu comme ayant fourni de faux renseignements aux États-Unis; et Ali Faysal al-Lami, soupçonné d'implication dans des activités meurtrières de militants chiites, dont un attentat à Bagdad, des accusations qu'il dément.

Les deux hommes politiques irakiens « sont clairement influencés par l'Iran », a dit le général Odierno. « Nous disposons d’informations directes qui nous le disent. » Il a indiqué que les deux hommes avaient eu plusieurs rencontres en Iran, y compris des sessions avec un Iranien figurant sur la liste terroriste des Etats-Unis. Le général Odierno s’exprimait lors d'un forum à Washington parrainé par l’Institute for the Study of War, un centre de recherche politique.

Les dirigeants radicaux chiites en Iran cherchent à influencer le résultat de l'élection nationale de l'Irak, dit-il, par des actions publiques et secrètes – des investissements et d’autres aides financières pour influencer les électeurs, ainsi que son soutien constant à des groupes violents en Irak.

M. Lami, un proche collaborateur de M. Chalabi, est en charge d'un panel qui a disqualifié plusieurs centaines de candidats aux élections du 7 mars au motif qu'ils avaient favorisé le parti Baas. Les plus durement touchés ont été les candidats sunnites, et l'action fait craindre que les sunnites soient marginalisés par les chiites en Irak.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe