mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes députés britanniques condamnent les actions de Nouri Maliki contre le camp...

Les députés britanniques condamnent les actions de Nouri Maliki contre le camp d’Achraf

Comité parlementaire britannique pour la liberté en IranBPCIF, 17 février – Les membres du Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran ont fermement condamné mercredi les récentes actions du gouvernement de Nouri al-Maliki contre des milliers de membres de l'opposition iranienne au camp d'Achraf en Irak.

Mardi, le gouvernement irakien a emmené un groupe de journalistes à Achraf pour y rencontrer des agents du ministère iranien du Renseignement, installés en dehors du camp, et affirmant faussement que les résidents d'Achraf interdisent aux parents venant d'Iran d’entrer dans le camp.

Notre comité a appris que le ministère iranien des Renseignements a envoyé des agents avec des proches des résidents d’Achraf au camp qui abrite 3400 membres du principal groupe d'opposition iranien les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI). Dans le cadre d'un accord entre l'Iran et l'Irak pour faire pression sur les résidents du camp, les forces irakiennes ont empêché ces parents d'entrer dans le camp. Au même moment, ils disent aux parents que c’est l'OMPI leur interdisent de voir leurs proches. Ces pressions psychologiques sur les résidents et leurs proches ont été grandement intensifiées hier lorsque le gouvernement a amené des journalistes devant le camp pour interviewer les agents de renseignement iraniens, dans le but de déformer les circonstances du refus du droit de visite.

Depuis que les forces américaines ont transmis la sécurité d'Achraf aux Irakiens en janvier 2009, un blocus draconien a été imposé aux résidents, les forces irakiennes empêchent les parents de résidents, les avocats, les journalistes et les médecins d’entrer tout comme le carburant, la nourriture et les médicaments. Ces mesures, en violation du droit international et des Conventions de Genève, ont lieu à la demande de l'Iran.

En juillet dernier, les forces armées irakiennes ont envahi le camp, tuant 11 personnes et en blessant 500.

La mise en scène devant Achraf survient alors que Maliki fait face à une montée de critiques internationales pour son rôle dans l’invalidation de 500 de ses opposants laïques qui se présentaient aux prochaines élections législatives.

Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran exhorte les Etats-Unis et les autorités des Nations unies en Irak à prendre des mesures urgentes pour garantir la sécurité des résidents du camp d’Achraf et sauvegarder leurs droits humains.

Le Comité invite l'Irak à lever son embargo illégal pour laisser entrer dans le camp les visiteurs et les produits de base comme la nourriture, le carburant et les médicaments.

Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran
Le 17 février 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe