mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeTéhéran menace Paris d'une dégradation des liens économiques

Téhéran menace Paris d’une dégradation des liens économiques

Agence France Presse – L’ambassadeur iranien en France, Ali Ahani, a mis en garde lundi contre une possible dégradation du climat économique entre son pays et la France en raison de l’attitude de Paris dans le dossier nucléaire iranien.

«Nous espérons que le gouvernement français ne privera pas les entreprises françaises du marché iranien», a déclaré le diplomate à la presse, alors que Paris plaide à l’ONU en faveur d’une nouvelle résolution de sanctions pour amener Téhéran à cesser ses activités nucléaires les plus sensibles.

M. Ahani a laissé entendre que cela concernait aussi bien des mesures d’embargo qui seraient décidées par la France envers l’Iran que d’éventuelles représailles iraniennes contre les entreprises françaises opérant dans ce pays. «Nous espérons que l’on n’ira pas dans cette direction», a toutefois ajouté l’ambassadeur iranien.

M. Ahani a également réaffirmé la position de son gouvernement pour qui le rapport publié vendredi par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur le nucléaire iranien «est un grand succès pour nous» et a assuré que Téhéran voulait «continuer de travailler avec l’agence» de Vienne. Selon ce rapport, Téhéran poursuit ses activités d’enrichissement d’uranium, en dépit des pressions de l’ONU, et n’a toujours pas fourni d’informations «complètes et cohérentes» sur son programme nucléaire.

M. Ahani a par ailleurs souhaité que la France «clarifie» son projet de créer une base militaire aux Emirats arabes unis, en face des côtes iraniennes, annoncé le 15 janvier par le président Nicolas Sarkozy lors d’une visite à Abou Dhabi.

«On se demande à quoi sert de créer une base militaire», a-t-il déclaré, en demandant à Paris de «clarifier» son projet pour «ne pas créer de malentendus». M. Ahani a estimé que «tant que cela ne sera pas bien clarifié, on pourra toujours l’interpréter».

L’Iran est opposé à ce projet de base militaire qu’il juge facteur d’insécurité dans la région.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe