lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: traité belgo-iranienTreize membres du Congrès américain censurent le traité Iran-Belgique visant à libérer...

Treize membres du Congrès américain censurent le traité Iran-Belgique visant à libérer les terroristes d’État

Treize membres du Congrès américain censurent le traité Iran-Belgique visant à libérer les terroristes d'État

L’Honorable Alexander De Croo
Premier Ministre de la Belgique
Palais de la Nation
Rue de la Loi 16
Bruxelles, Belgique

Par courrier électronique

Monsieur le Premier Ministre :
Nous, soussignés, membres de la Chambre des représentants des États-Unis, vous écrivons au sujet d’une question de la plus haute urgence. Nous vous demandons instamment d’amener le Parlement belge à rejeter tout traité entre votre gouvernement et la République islamique d’Iran qui aurait pour effet de renvoyer le terroriste Asadollah Assadi – ou tout autre terroriste iranien condamné, d’ailleurs – dans son pays.

Plus tôt dans le Congrès, 254 représentants – tant démocrates que républicains – ont parrainé la résolution 118 de la Chambre des représentants, exprimant leur soutien au désir du peuple iranien d’avoir une République d’Iran démocratique, laïque et non nucléaire et condamnant les violations des Droits de l’Homme et le terrorisme d’État du gouvernement des mollahs. Un exemple du terrorisme d’État iranien a été mis en évidence dans le texte de cette résolution : Le complot d’Asadollah Assadi, sur ordre du régime terroriste de Téhéran, visant à faire exploser un rassemblement pacifique de dissidents et de défenseurs de la démocratie à Paris, en France, le 30 juin 2018.

Voici un extrait de la résolution (H.Res. 1 18) :

Considérant que, le 30 juin 2018, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Paris lors du rassemblement Iran Libre, où elles ont soutenu les défenseurs d’une République d’Iran démocratique, laïque et non nucléaire, et ont montré leur soutien au plan en 10 points de la dirigeante de l’opposition, Mme Maryam Radjavi, pour l’avenir de l’Iran, qui appelle au droit de vote universel, à des élections libres et à une économie de marché, et qui prône l’égalité des sexes, des religions et des ethnies, une politique étrangère fondée sur la coexistence pacifique et un Iran non nucléaire ;

Considérant que, le 2 juillet 2018, le parquet fédéral belge a annoncé avoir déjoué un complot terroriste contre le rassemblement « Iran Libre 2018 – l’Alternative » qui s’est tenu le 30 juin 2018, en soutien à la lutte du peuple iranien pour la liberté ;

Considérant que plusieurs anciens responsables éminents et bipartisans du gouvernement des États-Unis, plusieurs généraux américains à la retraite, des membres du personnel du Congrès et des milliers de citoyens américains ont participé à ce rassemblement ;

Attendu qu’Assadollah Assadi, un haut diplomate iranien basé à l’ambassade d’Iran à Vienne, en Autriche, a été arrêté en Allemagne en relation avec le projet de complot terroriste à Paris.

Considérant que le diplomate iranien a été inculpé en Belgique en relation avec le complot terroriste de Paris et en Allemagne pour « activité en tant qu’agent étranger et conspiration en vue de commettre un meurtre » ;

Attendu que, le 4 février 2021, un tribunal belge a condamné le diplomate iranien Assadollah Assadi à la peine maximale de 20 ans de prison pour son rôle dans la planification de la pose d’une bombe lors du rassemblement Iran Libre en 2018, et que ses 3 complices ont été condamnés à des ten-nus de prison de 15 à 1 8 ans et déchus de leur citoyenneté belge ;

Attendu qu’Assadi a transporté une bombe de fabrication iranienne de l’Iran vers l’Europe sur un vol commercial et l’a livrée à ses complices dans le but de causer des pertes massives lors du rassemblement Iran Libre à Paris en 2018 ;

Attendu que le tribunal belge a constaté “que les quatre prévenus font partie d’un groupe terroriste plus important au sein d’un service de renseignement iranien spécifique. Cela ressort des sommes d’argent versées aux prévenus, de la manière dont les informations ont été recueillies, des réunions en Iran, de l’utilisation du statut diplomatique et de la fabrication et du test de l’engin explosif en Iran même.” ;

Considérant que, le 10 juillet 2018, un haut fonctionnaire du Département d’État a déclaré que « l’Iran utilise les ambassades comme couverture pour préparer des attaques terroristes », et que « l’exemple le plus récent est le complot que les Belges ont déjoué, et nous avions un diplomate iranien sorti de l’ambassade d’Autriche dans le cadre du complot visant à faire exploser une réunion de dirigeants de l’opposition iranienne à Paris. »

Considérant qu’en janvier 2019, l’Union européenne (UE) a inscrit la Division de la sécurité intérieure du ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité (VEVAK), ainsi que deux de ses fonctionnaires, sur la liste terroriste de l’UE en lien avec le complot d’attentat à la bombe à Paris ;
. . . En conséquence, il est

Résolu, que la Chambre des représentants- (1) condamne les attaques terroristes passées et présentes parrainées par l’État iranien contre des citoyens et des fonctionnaires des États-Unis, ainsi que contre des dissidents iraniens, y compris le complot terroriste de Téhéran contre le rassemblement  » Iran Libre 2018 – l’Alternative  » à Paris ; ….

Monsieur le Premier ministre, nous saluons l’héroïsme et l’ingéniosité du gouvernement belge, tout d’abord en empêchant une tragédie odieuse, puis en demandant des comptes aux auteurs répréhensibles de ce complot ignoble exécuté sous le couvert de l’immunité diplomatique – en témoignage de l’état de droit et de l’engagement à débarrasser le monde du fléau du terrorisme. Par conséquent, nous vous implorons de défendre ces précieux principes et de rejeter tout stratagème cynique des « diplomates » actuels de l’Iran visant à échanger des terroristes contre des Belges détenus de manière douteuse.
Je vous remercie, ainsi que vos collègues du Parlement belge, de l’attention que vous portez à nos préoccupations les plus urgentes.
Respectueusement,

Randy K. Weber

Représentant des États-Unis

Brian Fitzpatrick

Représentant des États-Unis

Louie Gohmert

Représentant des États-Unis

Tom McClintock

Représentant des États-Unis

Lance Gooden

Représentant des États-Unis

Brian Babin, D.D.S.

Représentant des États-Unis

Jake Ellzey

Représentant des États-Unis

W. Gregory Steube

Représentant des États-Unis

French Hill

Représentant des États-Unis

Mike Garcia

Représentant des États-Unis

Young Kim

Représentant des États-Unis

Sheila Jackson Lee

Représentant des États-Unis

Neal P. Dunn, M.D.

Représentant des États-Unis

CC :

L’honorable Antony Blinken

Secrétaire d’État des États-Unis

2201 C Street, NW

Washington, D.C. 20520

L’honorable Stephanie D’Hose

Présidente du Sénat

Parlement fédéral de Belgique

L’Honorable Eliane Tillieux

Présidente de la Chambre des Représentants

Parlement fédéral de Belgique