vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLe régime iranien « désigne » 61 personnalités américaines comme terroristes

Le régime iranien « désigne » 61 personnalités américaines comme terroristes

Le régime iranien « désigne » 61 personnalités américaines comme terroristes

Massoud Radjavi : Une autre raison pour laquelle la Belgique ne doit pas libérer un diplomate emprisonné pour un complot d’attentat à la bombe.

Le régime iranien a désigné 61 personnalités américaines comme terroristes pour avoir soutenu par le passée l’OMPI et condamné le massacre aux camps d’Achraf et Liberty

La plupart ont été la cible d’un projet d’attentat à la bombe à Paris en 2018

M. Massoud Radjavi, dirigeant de la Résistance iranienne, dans une déclaration diffusée sur Simay-e Azadi (Iranntv), s’est exprimé aujourd’hui au sujet de la « désignation terroriste par le régime clérical d’un groupe de 61 sénateurs américains bipartites, membres de la Chambre des représentants et des personnalités distinguées. Ils ont été répertoriés par Khamenei-Raïssi (Ali Khamenei et Ibrahim Raïssi) pour s’être opposés à la désignation de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI/MEK) comme terroriste et au massacre de ses membres dans les camps d’Achraf et de Liberty en Irak », a-t-il déclaré.

Un nombre important de personnes nommées dans la liste ont été ciblées dans un attentat à la bombe et ont été des victimes potentielles de complot criminel du diplomate-terroriste du régime, Assadollah Assadi, et de ses complices en 2018, lorsqu’ils ont assisté à un grand rassemblement de la Résistance iranienne à Paris (Villepinte). Les terroristes ont été condamnés à 17 à 20 ans de prison par un tribunal d’Anvers, en Belgique.

M. Radjavi a ajouté : « Ces 61 personnalités faisaient partie des plaignants dans l’affaire du terrorisme en Belgique qui impliquait le terrorisme dirigé par le fascisme religieux au pouvoir en Iran. C’est une autre raison pour laquelle le gouvernement belge ne doit pas libérer le diplomate poseur de bombe et ses complices. Compte tenu de la désignation par le régime de personnalités américaines, la libération d’Assadi et de ses complices est une violation flagrante du droit international, en particulier de la résolution 1373 du Conseil de sécurité de l’ONU. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe