dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireRep. Robert Pittenger : les affaires avec le régime iranien doivent cesser

Rep. Robert Pittenger : les affaires avec le régime iranien doivent cesser

Rep. Robert Pittenger : les affaires avec le régime iranien doivent cesser

L’administration Obama devrait éviter de délivrer des licences d’exportation pour les biens à double usage comme les avions commerciaux et militaires vendus au régime iranien, a écrit le Membre du Congrès des États-Unis Robert Pittenger dimanche dans le Statesville Record & Landmark.

Dans une colonne du journql, Pittenger a écrit :

Pensez-vous que les financeurs étatiques du terrorisme devraient être autorisés à acheter des avions commerciaux qui pourraient être utilisés à des fins militaires ?

Que faire s’il s’agissait le premier financeur étatique du terrorisme au monde ? Et s’il s’agissait du premier financeur du terrorisme au monde, qui a déjà eu recours à l’utilisation d’avions commerciaux à des fins militaires ?

Vous pourriez penser comme moi : que les ventes d’avions commerciaux à ce pays devraient être bloquées.

Mais le président Obama n’est pas de cet avis.

Dans le cadre de son accord nucléaire avec l’Iran, le président Obama a décidé d’autoriser les exportations de biens à double usage, comme les avions commerciaux et militaires, même si l’Iran a déjà utilisé des avions similaires pour le ré-approvisionnement et le soutien aux terroristes par le passé.

Il y a cinq ans, l’administration Obama a imposé des sanctions sur Air Iran pour de multiples infractions, y compris l’utilisation d’avions de ligne et de fret pour transporter des roquettes et des missiles vers des endroits comme la Syrie, et alors que les Pasdaran de l’Iran prenaient le contrôle des vols transportant des cargaisons sensibles.

L’administration a prétexté un détail technique pour laisser tomber ces sanctions dans le cadre de l’accord nucléaire de l’an dernier.

Le mois dernier, il a été signalé que les avions d’Air Iran avaient été repérés en train de voler sur des routes connues pour servir au ravitaillement en armes en Syrie. De plus, Air Iran a déjà été accusé de faciliter les transferts d’armes illégales entre l’Iran et la Corée du Nord, ce qui renforce encore le programme de missiles balistiques illicite de la Corée du Nord.

C’est à cette compagnie aérienne que le président Obama veut vendre de nouveaux avions.

Mais cette semaine, j’ai présenté un projet de loi pour empêcher Air Iran de se procurer des avions américains qui pourraient faciliter le trafic d’armes à des organisations terroristes, et j’ai été heureux lorsque le House Financial Services Committee a rapidement pris le relai et a adopté le projet de loi en comité.

HR 5729, la loi pour l’arrêt du soutien des Etats-Unis aux financeurs étatiques du terrorisme, est simple : elle interdit l’Administration d’autoriser les exportations de biens à double usage comme les avions commerciaux et militaires en Iran.

Si notre gouvernement est vraiment sérieux dans son opposition aux groupes terroristes et l’arrêt du flux de ressources à des groupes tels que le Hamas et le Hezbollah, alors nous ne pouvons pas soutenir l’exportation de ces avions en Iran.

DERNIÈRE SEMAINE A WASHINGTON

À la lumière des attentats en France, la collaboration avec nos alliés pour combattre le terrorisme est plus importante que jamais. La semaine dernière, la Chambre des représentants a adopté un projet de loi que j’ai parrainé, sur l’augmentation de nos efforts de lutte contre le terrorisme à l’étranger avec nos alliés. La Loi sur l’amélioration des outils anti-terrorisme du Trésor (HR 5607) exige que le Département du Trésor enquête sur la façon d’intégrer nos ambassades dans nos efforts de lutte contre le financement du terrorisme, y compris l’expansion possible du personnel à l’étranger pour partager l’expertise technique avec nos alliés afin de mieux identifier et d’intercepter le financement du terrorisme.

La question de l’avortement est l’une des questions les plus controversées dans le débat public, mais il devrait y avoir de la place pour trouver un terrain d’entente. Nous devrions tous être en mesure de convenir qu’en aucun cas le gouvernement devrait être en mesure d’utiliser son pouvoir de refuser aux gens leurs droits de conscience du Premier Amendement. Voilà pourquoi cette semaine nous avons adopté la Loi sur la protection de la conscience, qui assure que les soignants et professionnels de la santé ne puissent pas être punis pour ne pas vouloir participer à des avortements. La liberté est une pierre angulaire de notre Constitution. Nous ne devons pas perdre le respect de la liberté et de protection de la conscience en matière de soins de santé.

Faisant suite à l’action précédente et à de nouvelles révélations, j’ai envoyé la semaine dernière une lettre cosignée par 14 membres du Congrès, exhortant le Département d’Etat du Commerce et du Trésor à imposer des sanctions sévères à une société affiliée au gouvernement chinois, ZTE Corporation, pour violation flagrante des lois de contrôle des exportations de l’Iran. Ces lois ont pour but de limiter les technologies qui pourraient être utilisées pour violer les droits de l’Homme.

Rep. Robert Pittenger représente le 9ème arrondissement de la Caroline du Nord au Congrès des Etats-Unis.

 

Source : Statesville Record & Landmark

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe