dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismerapports des services secrets européens sur le VEVAK

rapports des services secrets européens sur le VEVAK

La campagne des mollahs contre l’opposition à l’étranger est une question bien connue des services de renseignements étrangers. D’après les rapports qu’ils publient chaque année, l’objectif principal du ministère des renseignements iraniens, le VEVAK, à l’étranger est de collecter des informations sur l’opposition et de ternir l’image du Conseil national de la résistance iranienne. En voici quelques exemples :

La campagne des mollahs contre l’opposition à l’étranger est une question bien connue des services de renseignements étrangers. D’après les rapports qu’ils publient chaque année, l’objectif principal du ministère des renseignements iraniens, le VEVAK, à l’étranger est de collecter des informations sur l’opposition et de ternir l’image du Conseil national de la résistance iranienne. En voici quelques exemples :


Allemagne :
Bfv, les services secrets allemand, Office de la protection de la constitution
2002 – Rapport annuel (extraits)

« L’opposition en exil en Allemagne est toujours au centre des activités de surveillance des services secrets iraniens,  le VEVAK … Le VEVAK, à présent, semble concentrer ses activités sur le sabotage des groupes d’opposition et de leurs activités politiques. A cet effet le VEVAK mène et finance de la propagande contre l’opposition. Comme pour les années passées, les services secrets iraniens essaient de recruter des membres actifs ou d’ex-membres de groupes d’opposition. Cela se passe souvent en les intimidant eux ou leurs familles vivant en Iran. »

Bfv, les services secrets allemand, Office de la protection de la constitution
2000 – Rapport annuel (extraits)
« L’opposition iranienne en exil en Allemagne est au cœur de la surveillance des activités du VEVAK. Divers groupes et organisations… sont systématiquement placés sous la surveillance et l’examen de ce service. Cependant, la cible principale est le groupe d’opposition le plus actif et le plus militarisé… L’OMPI et son aile politique le CNRI, qui oeuvrent à l’échelle internationale.

Le VEVAK aurait apparemment concentré ses efforts sur le sabotage des groupes d’opposition et de leurs activités politiques. A cet effet le VEVAK mène et finance de la propagande contre l’opposition. Comme pour les années passées, les services secrets iraniens essaient de recruter des membres actifs ou d’ex-membres de groupes d’opposition…
En ce qui concerne les suggestions sur le recrutement de nouveaux membres avancées par la branche du VEVAK à l’ambassade à Berlin, c’est le centre du VEVAK à Téhéran qui prend la décision finale. Des conditions de voyage moins sévères entre l’Allemagne et l’Iran offrent de bonnes facilitées au VEVAK pour contacter et recruter de nouveaux agents. »

Bfv, les services secrets allemand, Office de la protection de la constitution
1999 – Rapport annuel (extraits)
« Le principal objectif des services secrets iraniens est toujours de combattre l’opposition iranienne… l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) et son aile politique, le CNRI, sont toujours en tête des activités du ministère des renseignements. Pour lutter contre les activités de l’opposition en exil, le ministère des renseignements et de la sécurité (VEVAK) a mis sur pied diverses associations culturelles. Il s’agit de couvertures qui travaillent pour le VEVAK et le régime iranien. Par ailleurs, elles essaient de faire paraître diverses publications, certaines au nom de ceux qui se présentent comme d’anciens membres de l’OMPI, afin de persuader le lecteur de s’éloigner de l’organisation.
Dans le but de fractionner cette organisation, le VEVAK encourage même les sympathisants de l’OMPI et les autres Iraniens à rendre visite à leur famille en Iran et même d’y rester. Puis le VEVAK entre en contact direct avec eux en leur offrant des pots de vin ou en les intimidant eux ou leur familles en Iran, il leur demande de coopérer avec les services secrets et de lui donner les informations nécessaires. »

Bfv, les services secrets allemand, Office de la protection de la constitution
1997 – Rapport annuel (extraits)
 « Une des tâches principales des services secrets iraniens est de garder un œil sur les Iraniens vivant à l’étranger qui s’opposent au régime. Sa première priorité est de maintenir la surveillance sur les Modjahedines du peuple d’Iran et leur bras politique, le Conseil national de la résistance iranienne. »


Pays-Bas :

BVD – Services de sécurité intérieure néerlandais
2001 – rapport annuel (extraits) :
« Une des tâches du VEVAK c’est de repérer et d’identifier les personnes qui ont des contacts avec les groupes d’opposition à l’étranger. Les sympathisants du groupe le plus important, à savoir les Moudjahidine du peuple, sont plus que les autres et particulièrement l’objet de l’attention des services secrets iraniens. Le ministère des renseignements essaie de collecter le plus d’informations possible sur cette organisation à travers « d’ex-membres des Moudjahidine ».  Les agents du VEVAK reçoivent aussi pour instruction de diffuser des informations négatives sur l’OMPI et ses membres. De cette manière, ils cherchent à affaiblir l’organisation et, afin de mettre fin à leurs activités sociales et politiques, ils essaient de diaboliser les Moudjahidine dans les pays qui les accueillent. »

BVD – Services de sécurité intérieure néerlandais
2000  – rapport annuel (extraits) :

« Les officiels iraniens agissent durement à l’encontre des groupes d’opposition. Ils portent la majeure partie de leur attention sur les anciens sympathisants de l’OMPI. »

« Les services secrets iraniens gèrent leurs tâches pas seulement sous le couvert de moyens diplomatiques habituels mais aussi de plus en plus depuis l’intérieur de l’Iran. A cet effet, ils utilisent des officiers des renseignements et ceux qui vivent à l’étranger. Ces agents doivent attaquer et blesser l’opposition sur le champ. »

BVD – Services de sécurité intérieure néerlandais
1998 – rapport annuel (extraits) :

« Nous voyons que les services secrets iraniens sont actifs aux Pays-Bas. Les agents iraniens sont déterminés à trouver des membres de groupes de l’opposition afin de déstabiliser leurs organisations. Ceux qui sont pris spécialement en considération sont les membres actuels et passés des Modjahedines du peuple. Les services secrets iraniens ont recours à l’intimidation pour obtenir la coopération d’Iraniens. »

« Il a été observé que, par le passé, le contrôle mené par les services secrets iraniens est dirigés depuis l’intérieur de l’Iran. Les contacts se font de plus en plus directement depuis Téhéran et/ou par des officiers de renseignements qui se font passer, par exemple, pour des hommes d’affaires. »

L’année suivante le BVD écrivait : « les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), la plus importante organisation d’opposition iranienne a des représentants aux Pays-Bas. En occident, les activités des Moudjahidine se limitent à organiser des manifestations et à fournir des informations écrites et orales. »

« Les autorités iraniennes se conduisent toujours avec sévérité contre les groupes d’opposition. Un travail important des services secrets iraniens est de repérer et de recruter des membres de l’opposition à l’étranger, spécialement des membres passés et présents de l’OMPI. »

« Les activités des services secrets iraniens sont généralement gérées depuis l’intérieur de l’Iran. Si nécessaires ils utilisent des agents secrets qui font le voyage. Les Iraniens vivants à l’étranger se voient intimer l’ordre d’entreprendre des actions qui portent tort aux groupes d’opposition et les déstabilisent. Une des méthodes utilisées est d’imprimer et de distribuer des publications portant tort à une organisation d’opposition particulière. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe