mercredi, février 1, 2023

Proche-Orient : l’ombre de l’Iran

Proche-Orient : l'ombre de l'IranCNRI – Dans un article du Monde consacré à la situation au Moyen-Orient, Alain Frachon se penche sur le rôle du régime de Téhéran:

Officiellement, l’Iran affiche son soutien politique au Hamas palestinien et ne cache pas ses étroites relations avec le Hezbollah. Mais si elle se déclare étrangère aux enlèvements du 12 juillet, il est difficile d’imaginer que la République islamique n’a pas accordé un feu vert au moins tacite à ses protégés libanais du Hezbollah. Quel intérêt pour l’Iran, dira-t-on ? Le 12 juillet est le jour où les interlocuteurs de Téhéran dans le dossier du nucléaire décident de saisir à nouveau le Conseil de sécurité de l’ONU, tant l’Iran manifeste de mauvaise volonté. Coïncidence ? Peut-être. Mais si l’Iran, dans l’épreuve de force en cours sur son programme nucléaire, avait voulu faire une démonstration de sa capacité de nuisance en laissant opérer le Hezbollah ? Ou donner aux Etats-Unis un avant-goût de ce qui les attend en cas d’attaque sur les installations nucléaires iraniennes ? La mansuétude manifestée par les Etats-Unis pour l’intervention israélienne contre le Hezbollah au Liban est interprétée par certains comme un avertissement que Washington adresse à Téhéran.

Les différents protagonistes du chaos proche-oriental ne calculent pas toujours les conséquences de leurs actes. Les événements des dernières semaines pourraient entraîner les uns et les autres bien au-delà de ce qu’ils souhaitaient au départ : la région ne manque pas de précédents où un drame majeur est né d’une série de dérapages incontrôlés.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe