jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsParis : Manifestation contre les exécutions en Iran

Paris : Manifestation contre les exécutions en Iran

CNRI – En cette journée mondiale contre la peine de mort, une grande manifestation a eu lieu à Paris, à l’appel de nombreuses associations et militants des droits de l’homme, dont la LDH, la FIDH, Ensemble contre la Peine de mort et RSF. Voici le communiqué lancé par cinq associations qui ont défilé contre les exécutions en Iran :

Une vague sans précèdent d’exécutions en Iran depuis le mois de juillet fait tirer la sonnette d’alarme à tous les défenseurs des droits de l’Homme : nous sommes face à un désastre humanitaire.

CNRI – En cette journée mondiale contre la peine de mort, une grande manifestation a eu lieu à Paris, à l’appel de nombreuses associations et militants des droits de l’homme, dont la LDH, la FIDH, Ensemble contre la Peine de mort et RSF. Voici le communiqué lancé par cinq associations qui ont défilé contre les exécutions en Iran :

Une vague sans précèdent d’exécutions en Iran depuis le mois de juillet fait tirer la sonnette d’alarme à tous les défenseurs des droits de l’Homme : nous sommes face à un désastre humanitaire.

L’ampleur de la répression après la venue au pouvoir d’Ahmadinejad se manifeste dans les pendaisons publiques des opposants, des jeunes et même des femmes à des grues, la lapidation, l’arrestation de milliers de jeunes, femmes et hommes, sous prétexte d’infractions au code vestimentaire, de « lutte contre la culture occidentale », « lutte contre le vandalisme », les arrestations massives d’étudiants et de jeunes, et leur torture particulièrement dans la section 209 de la sinistre prison d’Evine.  

Selon les journaux gouvernementaux, depuis juillet au moins 150 personnes ont été pendues, dont 30% en public. Quelques 500 condamnations à mort ont été prononcées durant les deux années de mandat d’Ahmadinejad.

Embourbé dans des crises sans issue dans le pays aussi bien qu’à l’étranger, le régime moribond des mollahs a recours à ces crimes horribles pour créer un climat de répression et de terreur afin d’empêcher la montée des mouvements de protestation et de contrer la volonté du peuple iranien et de sa résistance à changer de régime.  

Ces conditions exigent une réaction de fermeté de la part de la communauté internationale.  Malheureusement, les organisations internationales et les gouvernements occidentaux ont gardé le silence sur cette situation, et insistent sur la nécessité de maintenir un dialogue et d’offrir davantage de concessions pour encourager ce régime ; une politique qui rend les despotes iraniens plus arrogants.

A l’occasion de la journée mondiale contre la peine de mort nous nous joignons à l’appel lancé par plusieurs organisations pour manifester le 10 octobre à la Bastille

Comité contre les exécutions en Iran
Comité de soutien aux droits de l’Homme en Iran
Comité français pour une pratique démocratique en Iran
L’Association des juristes iraniens en exil