vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire: nouvelles discussions Iran/AIEA mardi à Téhéran (ministère iranien)

Nucléaire: nouvelles discussions Iran/AIEA mardi à Téhéran (ministère iranien)

Agence France Presse – Une délégation de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sera mardi à Téhéran pour de nouvelles discussions au sujet des questions en suspens sur le programme nucléaire iranien, a indiqué dimanche le porte-parole de la diplomatie, Mohammad Ali Hosseini.

"Le prochain cycle de discussions se tiendra le mardi 9 octobre, avec la venue d’une délégation (d’experts) de l’AIEA à Téhéran", a dit le porte-parole, cité par l’agence de presse officielle Irna.

Les questions de l’AIEA sur les centrifugeuses d’enrichissement d’uranium P1 et P2 "seront évoquées à cette occasion", a ajouté M. Hosseini.

De précédents entretiens sur ce thème se sont tenus à Téhéran en septembre.
Ces discussions entrent dans le cadre de l’accord conclu le 21 août entre l’AIEA et Téhéran, qui fixe un calendrier pour que l’Iran réponde aux questions en suspens sur son programme nucléaire.

Le directeur de l’AIEA, Mohammed ElBaradei, a engagé récemment l’Iran à coopérer activement dans ce domaine, faute de quoi il s’exposerait à un "retour de flamme".

Les pays occidentaux, qui soupçonnent l’Iran de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert de programme civil –ce que Téhéran réfute– entendent accentuer les sanctions de l’ONU contre la République islamique si elle ne suspend pas son enrichissement d’uranium.

Ils ont toutefois accepté d’attendre un rapport de l’AIEA à la mi-novembre sur la coopération de l’Iran avec l’Agence avant d’aller de l’avant au Conseil de sécurité.

Le diplomate en chef de l’Union européenne, Javier Solana, a indiqué le 3 octobre qu’il espérait rencontrer "le plus tôt possible" le négociateur iranien sur le nucléaire, Ali Larijani.
M. Hosseini a déclaré dimanche que la rencontre entre MM. Solana et Larijani aurait lieu. "Mais sa date n’a pas été fixée", a-t-il précisé.

M. Solana doit faire avant mi-novembre un rapport aux six grandes puissances (dit groupe 5+1) impliquées dans le dossier nucléaire –France, Grande-Bretagne, Allemagne, Etats-Unis, Russie, Chine– sur la volonté des Iraniens de renoncer à toute activité d’enrichissement d’uranium moyennant une importante offre de coopération présentée à Téhéran dès juin 2006.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe